Photos graphiques

Photos graphiques

À propos

Folon a inventé un personnage : un petit homme seul. Comme chez Magritte, Chaval ou Topor, il porte un chapeau. Deux points lui servent d'yeux, deux traits, de nez et de bouche. Contrairement aux photographes qui cherchent dans la réalité de quoi nourrir leur imaginaire, Folon nourrit la réalité de son imaginaire à lui. Ainsi, les traits de son petit homme apparaissent en vrai dans un lavabo, sur une prise électrique, une porte vitrée, la façade d'une maison. Et puis, dans la rue, au milieu des gratte-ciels, les feux et les flèches de signalisation se multiplient. Folon les a photographiés pendant des années. Ami de Lartigue, Cartier-Bresson, Martine Franck et de Fulvio Roiter, il ne s'est pour autant jamais considéré comme un photographe : c'est en dessinateur qu'il a observé le monde, et qu'il l'a enchanté. Il a laissé des milliers de clichés, comme les vers d'un long poème à la fois alarmant et merveilleux.



Categories : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie > Essais / Réflexions / Ecrits sur la photographie

  • EAN

    9791090875746

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    120 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    448 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Michel Folon

Né le 1er mars 1934 à Uccle, dans les environs de Bruxelles, Jean-Michel Folon est d'abord publié dans des magazines américains. En 1964, la librairie parisienne Le Palimugre présente quelques-uns de ses dessins. Suivront de nombreuses expositions et rétrospectives dans des lieux prestigieux du monde entier.
En 1972, Michel Polac l'engage comme comédien dans son film La Chute d'un corps. En 1981, il tient le premier rôle dans L'Amour nu de Yannick Bellon, dont il réalise également l'affiche. Lecteur passionné, il illustre un grand nombre de chefs-d'oeuvre de la littérature, entre autres les Fables de La Fontaine, la Métamorphose de Franz Kafka, les Chroniques martiennes de Ray Bradbury et l'oeuvre complète de Jacques Prévert. Le 27 octobre 2000, dans le domaine Solvay, non loin de Bruxelles, la Fondation Folon est inaugurée en sa présence. Il meurt le 20 octobre 2005 à Monaco.

empty