Orders on the website are suspended until: 08/09/2024

Mondialisation et justice sociale : Un siècle d'action de l'Organisation internationale du travail

(Direction), (Direction), (Direction), (Direction),

About

L'Organisation internationale du travail est née du traité de Versailles en 1919, a survécu à la Société des nations et a trouvé sa place au sein de l'Organisation des Nations unies, où elle a apporté l'héritage et le savoir-faire du premier internationalisme, et la spécificité du tripartisme. L'OIT a formulé et poursuivi des idéaux de réforme sociale, fondés notamment sur la production de savoirs et d'expertise, dans un siècle traversé par des conflits majeurs, les décolonisations et l'évolution des rapports de force, entre les mondes capitalistes et communistes, entre les États et entreprises du Nord et du Sud.
Cet ouvrage fait suite à un colloque qui a rassemblé acteurs sociaux et chercheurs pour célébrer les cent ans de l'Organisation internationale du travail et interroger son rôle face à la mondialisation des économies et du travail. Il éclaire de manière pluridisciplinaire la fécondité et le renouvellement de la recherche sur la plus ancienne organisation du système onusien. Les contributions se penchent sur la nature et les principales missions de l'Organisation à travers les nouvelles approches des sciences sociales suscitées par les interrogations de notre époque. L'efficacité des normes internationales du travail dans un marché mondial, l'importance du tripartisme et du dialogue social face au retrait de l'État comme les limites de l'universalité dans un monde inégal sont ainsi discutées dans une perspective renouvelée et résolument internationale. À travers l'OIT et sa promesse de justice sociale, ce volume propose plus largement une autre façon de penser la mondialisation.

Ont contribué à cet ouvrage : Tamar Barkay, Adeline Blaszkiewicz, Françoise Blum, Roser Cussó, Marine Dhermy-Mairal, Dorothea Hoehtker, Leila Kawar, Sandrine Kott, Isabelle Lespinet-Moret, Janett Levy, Marieke Louis, Laure Machu, Lauren Marsh, Paul Mayens, Owen McKenzie, Ulrich Mu¨ckenberger, Martin Petitclerc, Véronique Plata-Stenger, Ferruccio Ricciardi, Donald Roberts, Cristina Rodrigues, Catherine Spieser, Natali Stegmann, Cory Verbauwhede, Aurélien Zaragori, Luciana Zorzoli.


Sommaire

Introduction : travailler sur et avec l'OIT ;
Marine Dhermy-Mairal, Sandrine Kott, Isabelle Lespinet-Moret, Marieke Louis.

Partie I. L'OIT en quête d'universalité dès l'entre-deux-guerres :
Chapitre 1. Le premier directeur du BIT face aux défis de la mondialisation et de la quête d'universalité (1919-1932) ;
Adeline Blaszkiewicz.
Chapitre 2. Entre internationalisme et antibolchevisme : la collaboration entre la Pologne et l'OIT dans les années?1920 ;
Natali Stegmann.
Chapitre 3. Le Portugal et l'OIT, éloignement ou proximité ? Contributions à une histoire des normes sociales et du travail ;
Cristina Rodrigues.

Partie II. L'OIT, le tripartisme et la démocratie :
Chapitre 4. L'OIT et la formation de l'État social au Québec et au Canada durant la première moitié du XXe siècle ;
Martin Petitclerc et Cory Verbauwhede.
Chapitre 5. Faire entendre une voix catholique : structure tripartite et représentation de la société civile au sein de l'OIT (1919-début des années?1970) ;
Aurélien Zaragori.
Chapitre 6. Le Comité de la liberté syndicale face aux dictatures chilienne et argentine (1973-1990) ;
Luciana Zorzoli.
Chapitre 7. Travail et radioactivité : l'OIT et le mouvement international de la radioprotection (1920-1960) ;
Véronique Plata-Stenger.
Chapitre 8. Des normes aux pratiques : l'OIT et la négociation collective ;
Laure Machu.

Partie III. L'OIT : de la question coloniale aux rapports Nord-Sud :
Chapitre 9. Une mondialisation inachevée : le salariat et la valeur du travail dans les territoires coloniaux (années 1920-1930) ;
Ferruccio Ricciardi.
Chapitre 10. Équivalence et exclusion dans les normes du travail migratoire de l'entre-deux-guerres ;
Leila Kawar.
Chapitre 11. Les correspondants du BIT en Égypte, 1945-1952 : la coopération technique, un levier politique sous-estimé ;
Roser Cussó.
Chapitre 12. « Sous l'oeil du préfet » : les activités du Bureau international du travail dans l'Afrique des années 1960 et leur surveillance par les services français ;
Paul Mayens.
Chapitre 13. À propos de l'« affaire Tévoédjré » : enjeux de pouvoir et rapports Nord-Sud à l'OIT ;
Françoise Blum.

Partie IV. L'OIT et l'application des normes dans le contexte de la mondialisation :
Chapitre 14. Travail sous-traité dans les Caraïbes : manifestation, défis et recommandations dans l'élaboration des politiques publiques ;
Lauren Marsh, Janett Levy et Owen McKenzie.
Chapitre 15. Sur les liens entre les normes du travail de l'OIT et la responsabilité des entreprises ;
Tamar Barkay.
Chapitre 16. Dépasser l'échelon étatique pour mieux faire appliquer les normes sociales ? L'OIT et ses normes face aux entreprises multinationales depuis 1998 ;
Catherine Spieser.
Chapitre 17. Les dialogues sociaux transnationaux comme leviers des normes mondiales du travail ;
Ulrich Mückenberger.

Postface ;
Dorothea Hoehtker.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Politique internationale > Relations internationales


  • Authors

    Marine Dhermy-Mairal, Sandrine Kott, Isabelle Lespinet-Moret, Marieke Louis, Collectif

  • Publisher

    Editions De La Sorbonne

  • Distributeur

    Sodis

  • Publication date

    28/03/2024

  • Collection

    Internationale

  • EAN

    9791035109226

  • Availablity

    Available

  • Nombre de pages

    296 Pages

  • Height

    24 cm

  • Width

    16 cm

  • Thickness

    1.6 cm

  • Poids

    473 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Marine Dhermy-Mairal

Formée à la philosophie et aux sciences sociales, Marine Dhermy-Mairal a enseigné à l'université de Genève et ses travaux portent sur les activités scientifiques au sein du Bureau international du Travail et sur l'histoire transnationale des systèmes assurantiels. Elle est actuellement en reconversion professionnelle dans le domaine de la protection de l'environnement et de la biodiviersité.

Sandrine Kott

  • Naissance : 1-1-1960
  • Age : 64 ans
  • Country : France
  • Language : Francais

Sandrine Kott est professeure d'histoire contemporaine à l'université de Genève et professeure invitée à New York University. Autrice de nombreux ouvrages, membre de l'Academia Europaea et membre fondatrice du History of International Organizations Network, elle a étudié successivement les politiques sociales de l'État allemand, la socio-histoire des pays communistes et post-communistes d'Europe centrale. Ses recherches portent également sur les organisations internationales (notamment l'OIT) et la Guerre froide.

Isabelle Lespinet-Moret

  • Country : France
  • Language : Francais

Isabelle Lespinet-Moret est professeure d'histoire contemporaine à l'université Paris1 Panthéon-Sorbonne et chercheuse au Centre d'histoire sociale des mondes contemporains. Ses recherches portent sur l'OIT, la santé au travail, le socialisme et les politiques sociales.

Marieke Louis

  • Naissance : 1-1-1987
  • Age : 37 ans
  • Country : France
  • Language : Francais

Marieke Louis est maîtresse de conférences en science politique à l'université de Grenoble, directrice adjointe du Centre Marc Bloch (Berlin) et membre du Groupe de recherche sur l'action multilatérale. Elle étudie l'évolution de la représentation des acteurs au sein de l'OIT et s'intéresse notamment au rôle des organisations patronales internationales dans la régulation de la mondialisation ainsi qu'aux processus de (dé)politisation.

Collectif

.

empty