La littérature en suspens ; écritures de la Shoah : le témoignage et les oeuvres

À propos

« Auschwitz a mis la littérature en suspens », écrivait Imre Kertész. La première partie du livre analyse les théories qui ont d'abord soumis la littérature de témoignage à un interdit ; puis l'auteur interroge le « quiproquo du genre » (le témoignage comme genre littéraire). La seconde partie aborde les oeuvres, en commençant par les poétiques de trois déportés politiques français, D. Rousset, Ch. Delbo, J. Cayrol. Elle analyse ensuite les oeuvres de J. Améry, I. Kertész, P. Rawicz et E.
Hillesum, dans le rapport complexe qu'ils ont créé à leurs traditions culturelles et littéraires.
Le livre s'achève par un chapitre consacré à G.-A. Goldschmidt et A. Appelfeld et à l'idée d'une « langue des enfants », qui désignerait le véritable chemin de la mémoire et de la poésie.



Categories : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782954105956

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    512 Pages

  • Longueur

    23.5 cm

  • Largeur

    16.5 cm

  • Épaisseur

    3.5 cm

  • Poids

    1 018 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

empty