Derniers jours de l'humanite-version integrale Derniers jours de l'humanite-version integrale
Derniers jours de l'humanite-version integrale
Derniers jours de l'humanite-version integrale

Derniers jours de l'humanite-version integrale (version intégrale)

À propos


au secours, les tués ! assistez-moi, que je ne sois pas obligé de vivre parmi des hommes qui, par ambition démesurée, ont ordonné que des coeurs cessent de battre, que des mères aient des cheveux blancs ! revenez ! demandez-leur ce qu'ils ont fait de vous ! ce qu'ils ont fait quand vous souffriez par leur faute avant de mourir par leur faute ! cadavres en armes, formez les rangs et hantez leur sommeil.
avancez ! avance, cher partisan de l'esprit, et réclame-leur ta chère tête ! avance pour leur dire que tu ne veux plus jamais te laisser utiliser pour ça ! et toi là-bas, avec ce visage défiguré à ton dernier instant, lorsque la bête sauvage, l'écume aux lèvres, se précipita sur toi - avance ! ce n'est pas votre mort - c'est votre vie que je veux venger sur ceux qui vous l'ont infligée ! j'ai dessiné les ombres qu'ils sont et qu'ils voulaient transformer en apparence ! je les ai dépecés de leur chair ! mais les pensées nées de leur bêtise, les sentiments nés de leur malignité, je les ai affublés de corps et je les laisse se mouvoir ! si on avait conservé les voix de cette époque, la vérité extérieure aurait démenti la vérité intérieure, et l'oreille n'aurait reconnu ni l'une ni l'autre.
j'ai sauvegardé la substance, et mon oreille a découvert la résonance des actes, mon oeil le geste des discours, et ma voix, chaque fois qu'elle citait, a retenu la note fondamentale, jusqu'à la fin des jours. les faits mis en scène ici par karl kraus se sont réellement produits ; les conversations les plus invraisemblables ont été tenues mot pour mot ; les inventions les plus criardes sont des citations ; les récits prennent vie sous forme de personnages, les personnages dépérissent sous forme d'éditorial ; la chronique a reçu une bouche qui la profère en monologues, de grandes phrases sont plantées sur deux jambes - bien des hommes n'en ont plus qu'une.
quiconque a les nerfs fragiles, bien qu'assez solides pour endurer cette époque, qu'il se retire du spectacle.



Categories : Littérature générale > Théâtre

  • EAN

    9782910846886

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    785 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    4 cm

  • Poids

    830 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty