About

Nous partons avec Bernard Plossu pour un voyage le long des côtes, des mers, et des océans... Horizons animés de voiliers, silhouettes d'îles « fl ottantes!», paysages méditerranéens ou écossais, la mer nous invite à porter le regard sur le proche et le lointain. Ces scènes minimalistes ou meublées invitent à la méditation, à la marche.
Plossu regarde le monde, et nous invite à le rejoindre.
Une sélection serrée de photographies où les vastes paysages sont parfois occupés très modestement par de minuscules silhouettes humaines. Mais ce qui frappe c'est l'horizon, la mer au sol, le ciel en l'air, le très grand air, le lointain. Rien n'arrête le regard, même pas les petites occupations humaines. Le sujet, c'est la mer, celle qui nous aspire, nous inspire, nous emmène plus loin que notre esprit ne peut l'imaginer. Une sorte de vide visuel, et de plein spirituel qui invite à la méditation, à l'arrêt, à la contemplation.
Les images sont minimalistes, dépouillées, esthétiques sans être esthétisantes ni décoratives. La mer est là, elle s'impose massive, puissante, nouricière, calme ou terrible, décor ou actrice.
Deux portraits de femmes dans ce corpus, comme une évidence, car la mer c'est la naissance et l'essence de l'homme.


Categories : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie


  • Authors

    Bernard Plossu

  • Publisher

    ARNAUD BIZALION

  • Distributeur

    POLLEN

  • Publication date

    04/11/2014

  • EAN

    9782369800101

  • Availablity

    Available

  • Nombre de pages

    72 Pages

  • Height

    22 cm

  • Width

    27 cm

  • Thickness

    1.5 cm

  • Poids

    695 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Bernard Plossu

  • Naissance : 1-1-1945
  • Age : 79 ans

Bernard Plossu, né au Sud-Vietnam en 1945, il a grandi entouré des photographies de désert prises
par son père lorsqu'il partit faire du ski sur les dunes du Sahara en 1937 avec Roger Frison-Roche.
Pudeur, sensualité, émotion, gaieté, voici la "sève" qui irrigue déjà les images de cet autodidacte qui
débarque au Mexique. Grand Prix National de la Photographie en 1988, Bernard Plossu, pour se
dégager des courants commerciaux, a choisi depuis longtemps de se débarrasser du grand angle pour
un appareil Nikkormat (24 x 36 cm) équipé d'un objectif de 50 millimètres (objectif le plus proche de la
vision humaine).

empty