L'art sous contrôle

L'art sous contrôle

À propos

En 2018, le festival d'Avignon était dédié aux questions de genre et la Manifesta de Palerme à l'écologie. Parallèlement à ce nouvel art militant émergent de nouvelles formes de censures (boycott des films de Woody Allen ou de Roman Polanski, pétition pour le retrait d'un tableau de Balthus, annulation de la pièce Kanata de Robert Lepage...). Après des décennies d'art formaliste, autoréflexif ou transgressif, l'art le plus contemporain se trouve plongé dans une atmosphère globale de moralisation. Or, l'art peut-il s'assigner des buts éthiques et peut-il être jugé sur des critères moraux ? Ces questions, que l'on pensait réglées, retrouvent une brûlante actualité. Carole Talon-Hugon procède à un état des lieux de ce nouvel agenda sociétal de l'art contemporain (cause décoloniale, minorités raciales et sexuelles, inégalités...) et procède à une mise en perspective historique qui fait ressortir la particularité de la situation actuelle, avant de procéder à une analyse de la censure éthique. La question est finalement de savoir ce que l'art et l'éthique ont à gagner et à perdre dans ce tournant moralisateur de l'art contemporain.

Sommaire

INTRODUCTION. Le tournant moralisateur de l'art contemporain. I - ÉTAT DES LIEUX. 1 - L'AGENDA SOCIÉTAL DE L'ART CONTEMPORAIN. Le combat LGTB. La cause féministe. La lutte post-colonialiste. Le drame des migrants. La conscience écologique. Intersectionnalité. Art sociétal et institutions culturelles. 2 - LA CRITIQUE ET LA CENSURE ÉTHIQUE. Des formes radicales et inédites de protestation. II - MISE EN PERSPECTIVE HISTORIQUE. 1 - CONTRASTES. La neutralité éthique des modernes. Art formaliste et auto réflexif. De la transgression en art. Haro sur la censure. 2 - RETOUR À UN PASSÉ PLUS LOINTAIN ? L'époque ancienne d'un art sous l'autorité de l'éthique. Critique et censure éthiques. Ressemblances et dissemblances. III - L'ART SOCIÉTAL PEUT-IL REMPLIR LES MISSIONS QU'IL SE DONNE ? Agir par l'artisticité ? Le pouvoir des contenus. Installations et art documentaire. La concurrence des autres mediums non artistiques. Conclusion sur les pouvoirs pragmatique de l'art. IV - MORALISME MODÉRÉ VERSUS MORALISME RADICAL. Une qualification délicate. En quel sens une oeuvre peut-elle être dite immorale ? Moralisme radical versus moralisme modéré. Pour un moralisme modéré. CONCLUSION. Balkanisation de la culture.

Customer reviews

General opinion

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Parascolaire > Concours / Examens supérieur > Concours hors fonction publique

  • EAN

    9782130817826

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    137 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

Infos supplémentaires : Relié  

Carole Talon-Hugon

  • Naissance : 1-1-1959
  • Age : 61 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Carole Talon-Hugon est professeur des universités et membre de l'Institut universitaire de France. Spécialiste d'esthétique et de philosophie de l'art, elle enseigne au département de philosophie à l'université de Nice-Sophia Antipolis. Elle est présidente de la Société française d'esthétique et directrice de publication de la Nouvelle revue d'esthétique.

empty