Musees Strasbourg

  • Le musée Tomi Ungerer. Centre international de l'illustration conserve dans son fonds près de 400 dessins réalisés par l'artiste entre 1935 et 1953, soit entre ses 4 ans et ses 22 ans, pour la plupart soigneusement conservés et datés par sa mère. Seule une petite partie de ces dessins de jeunesse sont connus du grand public, par le biais de l'ouvrage À la guerre comme à la guerre, dans lequel Tomi Ungerer mêle souvenirs écrits de l'occupation allemande et dessins réalisés pendant cette période.
    L'ensemble du fonds révèle bien sûr un enfant extraordinairement doué, témoignant déjà d'un sens aigu de la composition et du format, du mouvement et de la narration par l'image, mais aussi un petit garçon ordinaire qui aime les cow-boys et les engins mécaniques, marqué par les influences graphiques de son temps (Dubout, Walt Disney...). On y lira également, en plus des menus faits de la chronique familiale, les germes des sensibilités et thématiques de l'artiste adulte, notamment un intérêt marqué pour le rapport colons / colonisés. La présentation de ce fonds inédit viendra enrichir la connaissance de l'oeuvre de Tomi Ungerer et éclairer un thème encore peu traité : l'intérêt des artistes eux-mêmes pour une création libre, spontanée et non académique, sorte « d'état de nature » artistique.
    Le catalogue de la collection sera introduit par un texte général sur le rapport que les artistes entretiennent avec leur production de jeunesse. Il étudiera ensuite les rapports entre cette production juvénile et l'oeuvre de l'artiste accompli. Un entretien avec l'artiste commentera plus spécifiquement certains des dessins et apportera un regard personnel et rétrospectif sur cet ensemble inédit.

  • Affilié en premier lieu au très politisé groupe Dada de Berlin, John Heartfield (1891-1968) se tourne rapidement vers le photomontage et s'inscrit avec ses oeuvres dans la grande tradition satiriste. Il contribue à la revue communiste Arbeiter-Illustrierte-Zeitung (A.I.Z.) et s'en sert comme arme afin de dénoncer les compromissions politiques et les coups de forces qui amenèrent Hitler au pouvoir.
    Le catalogue met en lumière l'ensemble de la collection des couvertures d'A.I.Z. mais également celles réalisées pour les livres des éditions Malik, ainsi que des écrits inédits de l'artiste qui retracent la véritable guerre de communication menée par Heartfield contre l'obscurantisme et la propagande nazie.

    Sous la direction d'Emmanuel Guigon et Frank Knoery.

  • Gustavs Klucis

    Collectif

    Gustavs Klucis (1895-1936), artiste letton autoproclamé inventeur du photomontage, commence sa carrière au sein de l'Agitprop soviétique (« Département pour l'agitation et la propagande ») et utilise ses compétences en composition graphique pour créer affiches, couvertures de livres, mais aussi scénographies d'exposition ou mobilier urbain. Le catalogue donne à voir de nombreuses reproductions, souvent inédites ou méconnues, d'affiches, d'esquisses ou même d'aquarelles issues du catalogue Album rouge de Gustavs Klucis.
    Outre le manifeste de l'artiste, les divers essais permettent de situer l'oeuvre dans son contexte historique et artistique, de proposer quelques analyses détaillées de compositions ou encore de mettre en avant la frontière très mince qui existe entre la vie de l'artiste et celle de sa création.

  • Arthur cravan

    Collectif

    Personnage aux multiples facettes et au nombreux pseudonymes, Arthur Cravan n'est rien moins que le neveu d'Oscar Wilde. S'il ne le découvre que relativement tard, puisqu'on lui dissimule cette scandaleuse filiation, il s'emparera d'autant plus furieusement de cette ascendance, allant jusqu'à se vanter d'une rencontre post-mortem avec son oncle. Dans la revue Maintenant, dont il est l'unique rédacteur, il raconte comment Oscar Wilde, 13 ans après sa mort prétendue, est revenu l'honorer de sa visite. Arthur Cravan, comme Wilde, vit par son goût du scandale : il ne cesse de provoquer et d'insulter, et n'hésite pas à discréditer tout le Salon des Indépendants. Ce qui ne l'empêche pas de goûter aussi à la peinture, puisqu'il signe des tableaux sous le pseudonyme d'Édouard Archinard. Insaisissable et furieux, il est partout et nulle part : en duel avec Apollinaire, sur un paquebot transatlantique conversant avec Trotsky, clochard à Central Park, auto-stoppeur déguisé en femme au Canada, conférencier scandaleux à New York, il finit par disparaître dans l'océan à 32 ans. Ses deux mètres et sa stature de brute font de lui un habile boxeur, pas seulement sur le ring, même s'il accepte de perdre un combat truqué contre Jack Johnson à Barcelone. Également poète et inventeur du " prosopoème ", Arthur Cravan est " toutes les choses, tous les hommes, et tous les animaux. " Il est un artiste hors pair qui aura fait de sa vie un chef d'oeuvre.
    Cet ouvrage présente une autobiographie inédite d'Arthur Crava.

  • Xavier Veilhan, artiste très remarqué sur la scène artistique française et internationale, mène depuis quinze ans un travail qui mêle des supports multiples : moulages, tableaux, sculptures, photographies et dispositifs numériques. De ses sculptures inspirées par l'esthétique de la statuaire publique à ses tableaux photographiques, les objets qu'il crée sont à la fois anachroniques et technologiques, ressortant de la tradition et de l'ultra-contemporanéité. Depuis le début des années 1990 où domine dans son travail la question de l'image générique, son oeuvre marque un intérêt croissant pour la question de l'enregistrement du réel, du photographique et de l'image en mouvement. Il créée des oeuvres où s'introduisent parfois d'étranges animaux, qui pour Xavier Veilhan, permettent paradoxalement de tendre vers la représentation universelle de l'humain, l'homme social et non le portrait psychologique. Les oeuvres, sculptures géantes, tableaux grands formats, mais aussi pièces de formats plus modestes, constituent de pièce en pièce un univers extrêmement cohérent, à la fois étrange et familier, où Xavier Veilhan interroge la place de l'homme dans notre société contemporaine.
    Ce catalogue rassemblera des oeuvres spécialement conçues pour l'exposition au Musée d'Art moderne et contemporain de Strasbourg, notamment de troublants " paysages fantômes ".

empty