Éditions Gaussen

  • Cet ouvrage retrace le parcours intellectuel et spirituel de l'écrivain roumain Emil Cioran (1911-1995) depuis sa jeunesse jusqu'en 1949, moment où il adopte la langue française. Vincent Piednoir revient sur l'enfance de l'écrivain, imprégnée de culture allemande ; sa fascination pour les thèses ultra-nationalistes qui accompagnent la naissance de l'État roumain ; la « volonté d'aveuglement » qui le pousse à se faire le thuriféraire d'Hitler et du nazisme ; sa fuite de la Roumanie pendant la Guerre et l'affirmation de son incertitude identitaire et intellectuelle ; l'abandon finalement de son pays et de sa langue comme remise en cause de l'Histoire et de sa propre histoire. La démarche de Vincent Piednoir démontre, sans esprit de polémique mais sans tabou, que l'enracinement de Cioran dans la langue et la culture françaises repose sur la volonté d'oublier la folie de sa jeunesse roumaine. « Après avoir lu Vincent Piednoir, on n'admire plus Cioran aussi naïvement que naguère, mais on est plus que jamais fasciné par son destin et par son oeuvre. » Jacques Le Rider (Extrait de la préface)

empty