• Ce livre nous dévoile un Dali quotidien. Pour Dali, son propre génie ne fait pas de doute. Il ne le répète pas pour s'en convaincre, mais pour convaincre ses contemporains.
    Dans le Journal d'un génie Dali se contemple, mais va en même temps plus loin et, au-delà de son image, retrouve les ambitions métaphysiques de la peinture.
    Au-delà de cette publicité dont il s'inonde, Dali nous révèle aussi son caractère : celui d'un peintre qui pousse la conscience de son art jusqu'à la minutie exaspérante qui le conduit au bord de la folie.

    Introduction et notes de Michel Déon.

  • «Suis-je un génie ?».
    Pour Salvador Dali la réponse est oui. Pour lui, cela ne fait pas le moindre doute depuis l'enfance.
    Ce livre est un monument élevé par Salvador Dali à sa propre gloire. Si toute modestie en est absente, en revanche sa sincérité est brûlante. Dali s'y dépouille de ses secrets avec une impudence insolente.
    Une autobiographie passionnante et outrancière à l'image du peintre.

  • Oscillantes, enbroulées ou déroulées, remontées ou décadentes, les moustaches de Salvador Dali intriguaient et fascinaient tous ceux qui le rencontraient...
    Peintre de génie, écrivain baroque, amoureux de Gala, personnage haut en couleur du roman de sa propre vie, Salvador Dali se livre avec impudeur et humour pour nous laisser entrevoir les mystères de sa peinture.

  • Dans Le Mythe tragique de l'Angélus de Millet, écrit en 1938, Dalí applique son procédé d'interprétation paranoïaque-critique au tableau de Jean-François Millet, l'analysant en termes d'associations personnelles, irrationnelles et obsessionnelles, produites par les éléments distincts qui le composent. Il renverse ainsi complètement les analyses habituelles de ce maître naturaliste, peintre de la vie paysanne française. Dalí décrit en effet tout un réseau de significations cachées, qui feraient basculer le tableau dans le plus complet érotisme. Pour lui, la fourche plantée dans la terre, avec une avidité résolue pour la fertilité, signifie la pénétration sexuelle. Mais elle évoque aussi le scalpel employé pour la dissection...

  • En dépit de l'opposition de leurs choix politiques et idéologiques, Dalí et Picasso restèrent en contact tout au long de leur vie. Le présent ouvrage recueille pour la première fois l'ensemble des cartes, messages et billets que le premier adressa au second jusqu'en 1970. Ils attestent de la fascination jamais démentie que Picasso exerça sur Dalí, du désir d'exister, de s'affirmer de celui-ci face à un aîné prodigieux, et légèrement menaçant, par la puissance et la variété de son invention ; ils sont aussi la preuve de l'indéfectible affection que le fantasque Catalan voua au maître de Guernica, objet tout trouvé de cette passion typiquement dalinienne, la « paranoïa-critique ».
    Les envois de Dalí, aujourd'hui rassemblés au musée Picasso, furent méticuleusement conservés par ce dernier, qui ne jetait, comme l'on sait, jamais rien. De même qu'il ne répondait pas aux lettres reçues, ce qui explique sans doute qu'on n'ait pas trace de ses réactions face aux témoignages de dévotion de son cadet.

  • "Dali est un génie", proclamait Dali.



    A qui en douterait encore, Les Pensées du Maître rassemblées dans cet ouvrage, dont nombre d'inédits, opposent un formidable démenti. Que ce soit sur la peinture, sa vie, la religion, l'amour, les provocations daliniennes fusent, surprenantes et irrésistibles. L'humour de "la plus grande imagination de ce siècle" est semblable au personnage : fantasque, foudroyant et dérangeant. 'L'unique différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou', prétendait le peintre. Chacun jugera. Mais ce génie de l'autocélébration avait le courage de ses opinions : 'Un fait est certain : tout, absolument tout ce que je dirai ici est entièrement de ma faute et uniquement de ma faute.' "Je hais la liberté : elle oblige à choisir." "La différence entre les surréalistes et moi, c'est que moi je suis surréaliste." "Si les classiques sont froids, c'est parce que leur flamme est éternelle." "Ne craignez pas la perfection. Vous n'y parviendrez jamais."

  • «Dali est un génie», dit Dali parlant de lui-même à la troisième personne. Les idées daliniennes fusent, folles, toujours provocantes. Mais aussi extraordinairement lucides, ainsi que le montrent les textes réunis dans le présent volume. Des Écrits de jeunesse à La Méthode paranoïaque-critique, du Manifeste de l'antimatière au Traité des guirlandes et des nids, ils présentent pratiquemment tout ce que Dali a écrit pendant plus de cinquante ans sur l'art, la psychanalyse, la politique, la science, le sexe, Héraclite et les côtelettes grillées.

empty