Musees D'art Contemporain De Val De Marne

  • L'exercice que nous offre François Bon sur l'oeuvre de Thierry Kuntzel avec Fiction Peau s'avère un hommage vrai et juste à un artiste hors du commun, érudit, solitaire dans son époque et traversé par le courant de la pensée sémiologique et barthésienne.
    François Bon s'est intéressé à ce "coup double" qui donne à l'oeuvre de Thierry Kuntzel une dimension conceptuelle et afférente au littéraire sans que cela vienne jamais altérer une oeuvre plastique qui dit l'image, donc la représentation, dans des formes vidéo ou photographiques. Il nous livre cette défiance, cette folie, cette promenade qu'est le monde plastique de l'artiste où la peau, le nu, la disparition, toujours la disparition, le blanc, l'infini, le constat de l'impossible sont sans cesse à l'oeuvre.

empty