Langue française

  • De ses début dans le Paris des années 1950, à ses voyages autour du monde, en passant par ses images de jazzmen, La Vie folle revient sur près de 50 années d'une production photographique et filmique foisonnante.
    Ce premier ouvrage retrospectif, en français, est composé en suivant le fil de ses différentes séries photographiques. Chaque chapitre s'ouvre sur une publication à laquelle elles ont chacunes donné lieu et des documents d'archives qui permettent de recontextualiser la série. Le livre explore l'oeuvre à travers des textes d'artistes contemporains, de commissaires d'expositions et de journalistes, analysant son influence majeure sur la photographie contemporaine.

    Textes :
    Susan Aasman, historienne des médias.
    David Campany, commissaire d'exposition.
    Nan Goldin, artiste.
    Colin van Heezik, journaliste.
    Valérie Jouve, artiste.
    Paulien Oltheten, artiste.
    Hripsimé Visser, commissaire d'exposition.

  • Ed van der Elsken arrive à Paris en 1950, il y rencontre ses « âmes soeurs » dans un groupe de bohémiens de Saint-Germain-des-Prés. À la manière d'un journal intime, il photographia chacun de leur mouvement, en particulier ceux de la belle rousse Vali Myers.
    Son histoire photographique mêle fiction et réalité, instituant un nouveau genre de livre photo, le roman photo. La reconstruction du processus de fabrication de ce livre à partir de documents inédits - planches contacts, dummies, croquis, tirages couleur, plans de Paris annotés - révèle non seulement l'état d'esprit nihiliste de la jeunesse baignée dans un climat existentialiste d'aprèsguerre, mais aussi le caractère cinématographique de la mise en page.
    De tous ces documents ont été tirés une fiction se superposant au récit initial de Van der Elsken développé dans Love on the Left Bank. Ce récit visuel est accompagné d'un texte de Tamara Berghmans, conservatrice au FoMu d'Anvers et auteur d'un mémoire sur l'ouvrage.

  • Aman Iman Publishing présente, pour la première fois en édition française, le livre culte du photographe hollandais Ed van der Elsken, Love on the Left Bank. Ses images sont des Instantanés d'une noirceur romantique sur l'hédonisme estudantin dans un décor de bars, cafés, clubs et autres hauts lieux de Saint-Germain-des-Prés.
    Originellement publié en 1956, le livre est aujourd'hui internationalement reconnu comme l'un des livres de photo les plus importants du XXe siècle. Son traitement non conventionnel, entre le roman photo et le journal intime, a véritablement repoussé les limites de la photographie documentaire.

  • Ed van der Elsken arrive à Paris en 1950, il y rencontre ses « âmes soeurs » dans un groupe de bohémiens de Saint-Germain-des-Prés. À la manière d'un journal intime, il photographia chacun de leur mouvement, en particulier ceux de la belle rousse Vali Myers.
    Son histoire photographique mêle fiction et réalité, instituant un nouveau genre de livre photo, le roman photo. La reconstruction du processus de fabrication de ce livre à partir de documents inédits - planches contacts, dummies, croquis, tirages couleur, plans de Paris annotés - révèle non seulement l'état d'esprit nihiliste de la jeunesse baignée dans un climat existentialiste d'aprèsguerre, mais aussi le caractère cinématographique de la mise en page.
    De tous ces documents ont été tirés une fiction se superposant au récit initial de Van der Elsken développé dans Love on the Left Bank. Ce récit visuel est accompagné d'un texte de Tamara Berghmans, conservatrice au FoMu d'Anvers et auteur d'un mémoire sur l'ouvrage.

empty