• Cherry blossom

    Bruce Gilden

    Le photographe cite sans hésitation l'exposition de photographie japonaise du MoMA de 1974, intitulée « New Japanese Photography », comme l'une de ses plus importantes sources d'inspirations. De Tokyo à Osaka, il découvre les métropoles nippones avec sa manière si particulière de photographier. Chaque image est une rencontre, très proche, puissante, qui cache une histoire. L'oeuvre de Gilden est faite ainsi, il s'approche, parle, raconte, photographie et créé le tableau d'une scène de rue unique. À la recherche de personnalités aussi forte que la sienne, Gilden va retranscrire sa vision du Japon grâce aux détails qui l'entourent : le costume d'un homme, le chapeau d'un autre, ou encore la posture d'une femme.
    Tous ces éléments, qui donnent la force aux images, forment un ensemble saisissant, à la marge, comme lui. Dans Cherry Blossom, le photographe américain raconte à l'écrit dans un texte introductif, ce qui est rare, l'histoire de ces voyages et les liens qu'il entretient avec le Japon. Les récits qui vivent en parallèle à ces images, que ce soit une anecdote ou un dialogue avec les personnages, rendent la vision du photographe américain encore plus contemporaine que jamais.

  • Né en 1946, Bruce Gilden est américain et vit à New York. Il rejoint Magnum en 1998. L'enfance de Bruce Gilden à Brooklin l'a doté d'un grand sens de l'observation des us et coutumes urbains. Il a tout d'abord étudié la sociologie, avant que son intérêt pour la photographie se révèle à la vision du film de Michelangelo Antonioni, Blow Up. Il a alors commencé à suivre des cours du soir en photographie à la New York School of Visual Arts.
    Son premier grand projet, sur lequel il a travaillé jusqu'en 1986, est la légendaire plage new-yorkaise Coney Island. Il s'est ensuite intéressé à La Nouvelle-Orléans et à son célèbre Mardi Gras. En 1984, il commence à photographier Haïti, où il s'est rendu régulièrement pendant dix ans, tout en continuant à être inspiré par les rues de New York. Cette série, commencée en 1981, aboutira à la publication de Facing New York (1992) et de A Beautiful Catastrophe (2005).
    Il a également exploré l'Irlande rurale et son engouement pour les courses de chevaux. After the Off juxtapose ses photographies et un texte de l'écrivain irlandais Dermot Healey. Son livre suivant, Go, jette un regard pénétrant sur le côté sombre du Japon, avec des images des sans-abri et des "Yakuza", la mafia japonaise. Le travail de Bruce Gilden a été largement exposé et acheté par de nombreuses collections permanentes, dont celles du musée d'Art moderne de New York, du Victoria & Albert Museum à Londres, et du Tokyo Metropolitan Museum of Photography.
    Bruce Gilden est devenu membre de Magnum en 2002.

  • Lost and found

    Bruce Gilden

    Parmi ces milliers d'images inédites qu'il n'avait pour la plupart jamais vu lui-même, Gilden en a sélectionné une centaine. Émanant du désir de revisiter son oeuvre de jeunesse, cette archive historique, qui refait surface quarante ans plus tard telle la Valise Mexicaine, constitue un trésor inestimable. Il s'y dessine le portrait d'un New York hors du temps et dévoile par ailleurs un pan inconnu du travail de Gilden. Dans le plein élan de la trentaine, il s'était alors lancé sans flash (avant de devenir célèbre pour son usage quasi systématique) à l'assaut des New Yorkais, dans une ambiance visiblement tendue qui ne l'empêchait pas de bondir à un rythme frénétique sur ce que cette scène, à la fois familière et exotique, avait à lui offrir. Dans cette extraordinaire galerie de portraits, les compositions, la plupart horizontales, bouillonnent d'énergie et débordent de personnages les plus divers, comme si Gilden entendait inclure dans le cadre tout ce qui attirait son oeil. Dans Lost & Found, on perçoit déjà le fil conducteur du travail qui rendra Bruce Gilden célèbre : un mouvement et une tension continus, une fougue sans pareil, une affection instinctive et irrévérencieuse pour ses sujets - en parfaite connivence avec sa ville.

  • FORECLOSURES

    BRUCE GILDEN

    • Browns
    • 23 November 2019
    Ajouter au panier
    En stock
  • ONLY GOD CAN JUDGE ME

    BRUCE GILDEN

    • Browns
    • 23 November 2019
    Ajouter au panier
    En stock
  • FACING NEW YORK

    ,

    Ajouter au panier
    En stock
empty