A verba futuroruM

  • Dans un monde parfait, une ferme, les animaux chassent les hommes et prennent le pouvoir. Belle et la démocratie mais quand les cochons se regroupent et deviennent tyrans à la place du tyran...
    Orwell nous explique clairement son refus du totalitarisme et les mécanismes que ce système politique met en place pour conquérir le pouvoir et le garder.

  • Parmi tous les genres pratiqués par La Fontaine ce sont ses fables qui ont émerveillé ses contemporains et lui ont apporté la gloire.

    Nous avons choisi nos préférées.

    Chacun des textes retenus ici est un petit chef-d'oeuvre où bêtes des bois et des champs, travesties en humains, incarnent les défauts et les vices que le poète dénonce avec une ironie d'autant plus redoutable qu'elle est tout en retenue. Ambitieux, flatteurs, fourbes, vaniteux, brutaux sont croqués avec un art qui puise à tous les registres, réalisme, fantaisie, fantastique, et joue d'une langue raffinée et originale, où l'archaïsme côtoie le trivial et l'emphase le raccourci fulgurant.

  • Magellan

    Stefan Zweig

    Magellan est un récit historique de Stefan Zweig, publié en 1938 à Vienne. Il retrace la vie et les voyages du navigateur et explorateur portugais Fernand de Magellan, et en particulier le premier tour du monde de l'histoire de la navigation et la découverte du passage entre l'océan Atlantique et l'océan Pacifique par la pointe méridionale de l'Amérique du Sud, détroit qui porte désormais son patronyme.

  • Imaginons le féminisme sous la Révolution. Une femme s'élève à la tribune et réclame les mêmes droits pour les femmes que pour les hommes. Elle en perdra la tête !




  • U

    n roman de Raymond Radiguet paru en 1923... Une histoire d'amour entre un jeune garçon et une femme tandis que le mari de cette dernière se bat sur le front pendant la Première Guerre mondiale. Cette oeuvre marque les esprits par l'extraordinaire sens de la formule de son auteur, et surtout le mythe qui l'entoure.


  • Paul Lafargue, gendre de Karl Marx publie ce brulôt en 1880 qui remet en cause la sacro sainte vérité de la normalité du travail.
    Aujourd'hui encore, son essai - qui ouvre notre nouvelle collection de titres politiques - dans cette période économiquement difficile, apporte une vision moderne et résolument anticonformiste aux dogmes absolus du productivisme.

  • Une Bible, un discours, une prophétie. Impossible d'échapper à Zarathoustra et aux visions du monde et de l'homme de son créateur, F.Nietzsche.

  • Le Sud, le Sud, le Sud... Quel plus bel ouvrage pour écouter au fil des pages l'étonnante chanson des cigales, le souffle des ailes des moulins à farine, et la tendre voix de l'herbe qui se plie sous le poids du corps qui sieste aux échos des rayons du soleil. Ces nouvelles nous racontent la vie simple en Provence, en Corse et en Algérie. On oublie les clichés. On profite. On est simplement heureux.

  • L'Utopie

    Thomas More

    Nous sommes au XVIème siècle, en Angleterre. Thomas More imagine une île conquérante où la population vit en harmonie avec la nature et où les lois sont justes. Les hommes sont libres et soumis à une organisation sans faille, chacun a sa place et une place pour chacun, les hommes sont bons, généreux, heureux et disicplinés... ensuite vînt l'Union soviétique...

  • La Case de l'oncle Tom (Uncle Tom's Cabin) est un roman de l'écrivaine américaine Harriet BEECHER STOWE. Publié d'abord sous forme de roman-feuilleton en 1852, il vaut le succès immédiat à son auteure. Le roman eut un profond impact sur l'état d'esprit général vis-à-vis des Noirs et de l'esclavage aux États-Unis ; il est un des facteurs de l'exacerbation des tensions qui menèrent à la Guerre civile.

  • L'auteur montre dans cet ouvrage que le comportement d'individus réunis n'est pas le même que lorsque les individus raisonnent de manière isolée. Il explique ainsi par de nombreux exemples les comportements irraisonnés des foules.
    Ouvrage de référence, ses théories sont encore discutées aujourd'hui.

  • Bartleby

    Herman Melville

    Le narrateur est notaire. Il engage dans son étude un dénommé Bartleby pour un travail de clerc, chargé de copier des actes.

    Au fil du temps cet être qui s'est d'abord montré travailleur, consciencieux, lisse, ne parlant à personne, révèle une autre part de sa personnalité : il refuse certains travaux que lui demande son patron. Il ne les refuse pas ouvertement, il dit simplement qu'il « préférerait ne pas » les faire, et ne les fait pas. Et cette phrase revient alors systématiquement dans sa bouche : « I would prefer not to », traduite en français par « je ne préférerais pas », « je préférerais ne pas », « j'aimerais mieux pas »2 ou encore « j'aimerais autant pas » Peu à peu, Bartleby cesse complètement de travailler, mais aussi de sortir de l'étude, où il dort. Il ne mange rien d'autre que des biscuits au gingembre, et refuse même son renvoi par son employeur.

  • Le pitch : Gulliver, médecin maritime, traverse les océans et les mésaventures. Ses rencontres incroyables l'amènent à comparer la vie et les caractères des peuples qu'il côtoie avec ceux qu'il connaît en Europe; plus particulièrement les us et coutumes qui existent en Grande Bretagne.
    Cette satire humoristique de Swift, surtout connue pour son premier chapitre, est une fable toujours d'actualité dans laquelle il ne faut pas hésiter à replonger. Comment ne pas évoquer les soucis des frontières européennes, les arrivées massives de migrants, le comportement agressif des gouvernants à leur encontre, le mépris des valeurs humaines pour quelques votes assurés, pour quelques piècettes supplémentaires dans la poche.
    Le regard humaniste et critique de Swift est une belle leçon d'optimiste qu'il faudrait entendre. À lire et relire sans hésiter et à tout âge !

  • Zadig

    Voltaire

    Voltaire retrace les mésaventures d'un jeune homme victime d'injustice nommé Zadig qui fait l'expérience du monde dans un Orient de fantaisie. Tour à tour favorable et cruelle, toujours changeante, la fortune du héros passe par des hauts et des bas qui rythment le texte : Zadig échappe de nombreuses fois à la prison et aux amendes car il a été accusé à tort. En fin de compte, Nommé Premier ministre du roi de Babylone, il s'avère être un homme bon, finalement très apprécié du roi, jugeant justement les gens, et non d'après leurs revenus comme le faisaient les autres ministres, c'est donc selon une justice équitable que Zadig travaille en tant que ministre du roi. Malheureusement pour lui, Zadig doit fuir le royaume de Babylone à cause de l'amour compromettant qu'il porte à la reine Astarté. L'inquiétude de Zadig naît et le pousse à croire que le roi envisage de tuer la reine par simple vengeance. Durant son voyage, Zadig rencontre divers personnages hauts en couleur et connaîtra différents sentiments tels que le désespoir et la souffrance. Il devra faire face à l'injustice et à la superstition, ainsi qu'aux dangers qui peuplent son errance à travers le monde, en espérant un jour retrouver Astarté.

  • Aventurière, journaliste, féministe avant l'heure, Nellie Bly s'attaque à Phileas, le héros de Jules VERNE et part autour du monde pour battre son record de traversée.

  • Au bagne

    Albert Londres

    En 1924, Albert LONDRES se rend à Cayenne et au bagne de Guyane. Il visite et rencontre toutes sortes d'individus, bagnards en peine ou hors peine. Face à la misère de tous, il rend un article qui fera date et contribuera à certaines modifications du traitement des bagnards, dont la double-peine.

  • L'insurge

    Jules Vallès

    L'insurgé est l'histoire de la commune de Paris, de la semaine sanglante vécue par Jacques Vingtras, héros de Jule Vallès.
    La guerre des barricades, la mise en place d'un gouvernement populaire, l'affrontement des tendances - socialistes contre anarchistes - les massacres des otages, Vallès nous plonge dans les rues de la capitale française, dans ses faubourgs, sous les bombes et les espoirs des prolétaires.

  • Le moine

    Matthew-Gregory Lewis

    L'auteur, Matthew Gregory Lewis a écrit ce roman gothique pour divertir sa mère. Viol, inceste, magie noire, matricide, les thêmes abordés sont corrosifs et traduisent la peur de l'effondrement des valeurs de la haute société de l'époque. Un classique du fantastique.

  • Voyage en psychiatrie hexagonale. Le pouvoir des médecins aliénistes, l'ignorance compulsive de l'administration, les erreurs de la Loi... Rien n'a changé ? Pavillon 36.

  • Ce texte est partagé en plusieurs « volets » ou méditations. Les six premières méditations exposent l'état du mariage en France dans les classes supérieures riches et oisives, puis proposent une série de réformes en vue d'améliorer la condition conjugale de la femme et donc de l'empêcher de tromper son époux.

    La méditation sur la lune de miel décrit la manière dont le mari est placé en position de défense, l'épouse menaçant déjà son bonheur conjugal.

    La huitième méditation portant l'intertitre « Des premiers symptômes » indique les signes qui permettent à un mari de reconnaître les premiers signes de la femme adultère.

    L'épilogue, après un historique du mariage en France, suggère des aménagements pour perfectionner l'institution matrimoniale.

    La « Théorie du lit » donne au mari force conseils pour se réserver les faveurs de son épouse à lui tout seul. Dans « Les révolutions conjugales » et la dernière partie de l'ouvrage, l'auteur dépeint l'échec d'un mari qui perd son épouse en devenant cocu.

    D'où « Les derniers symptômes » qui aboutissent à la constitution d'un ménage avec ses trois épouses uniquement.
    Étonnamment clairvoyante, cette oeuvre plaide en faveur des femmes à une époque où les lois du mariage ne leur étaient pas favorables.

  • Sous Louis XV, Benjamin Rathery est un médecin de campagne à la vie tumultueuse. Bon vivant, il aime à boire, à courir les filles, à fréquenter les auberges avec ses amis. Il s'élève contre l'injustice et fustige la société au nom d'une philosophie hédoniste.
    Au siècle des Lumières, loin des bruits de la ville et des aventures libertines, il témoigne d'une vie simple à la campagne, faite d'heureux moments partagés et de pensées libertaires.

  • Voyage et enquête en Afrique noire du temps de la colonisation française. De beaux portraits qui démontrent tous les "bienfaits" de la colonisation. L'abus des punitions sur la population locale, la mise en place d'un système corrompu; poignant et troublant.

  • Les étudiants et lycéens connaissent tous cet aphorisme : "La Propriété c'est du vol !"
    Dans quel contexte et après quels développements, Pierre-Joseph Proudhon - polémiste, journaliste, philosophe sociologue et économiste, socialiste libertaire et révolutionnaire du XIXème siècle - en arrive-t-il à cette conclusion ?
    Mutualiste avant l'heure, Proudhon dans un texte clair et historiquement référencé, nous livre un certain nombre de réponses toujours d'actualités, à lire sous tous les yeux et sous toutes les latittudes.

  • Venez vivre Marseille de l'intérieur avec le plus grand guide reporter que le journalisme ait porté.

empty