La Fabrica

  • New York, Moscou, Tokyo, ou Rome avec des cadrages frappants et un usage reconnaissable du noir et blanc, cette monographie revient sur toute la carrière de William Klein.

  • Justo Gallego, 92 ans, n'a pas de diplôme et n'est ni architecte ni maçon. Cependant, il y a plus de quarante ans, il a décidé de construire une cathédrale sur un terrain agricole pas loin de Madrid en signe de sa dévotion. Utilisant principalement des matériaux recyclés, il travaille à ce monument encore inachevé et qui depuis s'est transformé en lieu de méditation et de prière pour les habitants du coin. C'est en échange de son aide aux travaux que le photographe français Blaiser Perrin a réussi à contourner l'interdiction de photographier le lieu. Cet ouvrage nous délivre des images précieuses de Justo Gallego et de cette fascinante aventure spirituelle.

  • Plus de 50 cartes postales, manuscrits, lettres dactylographiées et même des e-mails sont présentés aux côtés d'images fixes, de dessins et de storyboards pour créer une étonnante archive épistolaire de nombreuses années en cours. Le conservateur et directeur du Festival international du film documentaire de Punto de Vista, Garbiñe Ortega, a compilé ces matériaux dans le but de « créer des échos et des réverbérations entre des matériaux qui, comme dans un film, grâce au montage, prennent un autre sens au-delà de leur contenu spécifique ». Le volume comprend la correspondance échangée entre les cinéastes Jodie Mack, Jonas Mekas, Stan Brakhage, Jorge Honik, Claudio Caldini, Lech Kowalski, Nicole Brenez, Marcel Hanoun, Nathaniel Dorsky, George Kuchar, Nazli Dinçel, Norman McLaren, Maya Deren, Jean Vigo, Richard Leacock, Monica Flaherty, Richard Linklater, Gabe Kingler, Robert Breer, Robert Smithson, Nancy Holt, Fernando Trueba, Jean-Marie Straub, Jim Jarmusch, Hanun Farocki, Robert Frank, Fred Wiseman, Margaret Tait, Ute Aurand, Terrence Malick, Lynne Sachs et Gunvor Nelson.

  • L'abondance de matériel visuel contenu dans ce livre coédité avec les Archives Lafuente témoignent de la transformation de Barbara Allende en Ouka Leele, un surnom adopté par l'artiste dans les années 80, lorsqu'elle est devenue un pilier de la photograpihe espagnole au XXe siècle. Cet ensemble important de dessins préparatoires, comics, carnets de notes et de croquis, ses photos noir & blanc puis couleur évoluent des premiers essais dans l'environnement familial à des mises en scène élaborées, allant jusqu'à sa fameuse série baptisée Hairdressing. Cette monographie présente toute l'étendue du travail de Ouka Leele, comme une constellation d'où son personnage tire ses racines.

  • Mediterranean metaphysics is the subtitle of this project by the French artist Bernard Plossu. It gathers 150 images taken over the course of 30 years in the south of France, Spain, Greece, Italy and Turkey. In these snapshots, the omnipresent white light eclipses people in a visual exercise that reflects on the real dimension of the landscapes and architectures.

    The images shape a timeless space in an almost dream-like journey through time and light.

  • Anglais The still hour

    Bernard Plossu

    Mediterranean Metaphysics is the subtitle of this photographic project by French artist Bernard Plossu, which brings together 106 images taken over the course of thirty years in the south of France, Spain, Greece, Italy and Turkey Photographs in which the omnipresent white light eclipses people, in a visual exercise that reflects upon the real dimension of landscapes and architectural weaving-images shaping timeless spaces, an almost dreamlike journey through time and light.

  • Ce volume relié accompagne une exposition à Valence en Espagne de février 2019 à février 2020. Il propose un tour d?horizon de la photo japonaise des années 1950 à nos jours, entre groupe Vivo (1957-1961) et la revue Provoke. On y retrouve des grands noms comme Shomei Tomatsu, Akira Sato, Yutaka Takanashi et Daido Moriyama, ou encore Nabuyoshi Araki, Koji Enokura, Tamiko Nishimura ou Hiroshi Hamaya.

  • The main characters in his photographs are the weak, the disowned and all of those who struggle on a daily basis to survive. This book brings together images of workers breaking up boats, abandoned refugees, amateur boxers, garbage collectors in dumps and members of armed gangs among other subjects. Since 2006 Javier Arcenillas has been working on an essay about violence in Central America. His photographs document pain, desperation, impotence and fear. His first works to gain recognition were Sicarios ("Hitmen") and Nota roja ("Red note"), both installments of his trilogy about death in El Salvador, Mexico, Honduras and Guatemala, followed by Latidoame rica, its final part, the focus of which shifts to the tales of the victims of the indiscriminate violence prevalent in Honduran society. A number of these photographs have appeared in these countries' newspapers. The group of photographs included in this book goes a long way to define Arcenillas's work: striking images with a precise narrative discourse stir powerful emotions in the viewer.Shooting in black and white, making use of the close-up to introduce his scenes and playing with only partially focused subjects he arrives at his individual and feisty vision.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Since 1983, photographer Miguel Bergasa (born 1951) has made 27 trips to Latin America, undertaking an in-depth exploration of the various cultures of each country in which he chooses to work. This PHotoBolsillo volume introduces his work.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Au début des années 1980, Miguel Trillo réalise le fanzine « Rockocó », une publication clandestine qui dépeint les différentes mouvances urbaines de Madrid et qui est considérée aujourd'hui un objet culte. Au milieu de la décennie, il compose également « Callejones y avenidas », une publication inédite qui montre, selon les mots de Trillo, «des portraits calmes de nuits agitées». Tous ces sujets, accompagnés de matériel d'archive, sont rassemblés dans La Primera Movida, un livre photographique dans lequel Miguel Trillo nous offre un regard intime et puissant sur la société dans laquelle il a évolué.

  • Tras el gran éxito de las dos primeras entregas de nuestra colección Obras Maestras (Chema Madoz y Català-Roca), presentamos el libro más completo publicado hasta la fecha de una de las más importantes personalidades de la fotografía española: Isabel Muñoz. La obra de Isabel Muñoz se basa en la investigación y exploración del cuerpo humano, a través de la danza, primero, y de la denuncia social, después. Las geografías de hombres y mujeres, recubiertas de arte, descubren los mundos desconocidos tras la piel y los ojos. Reportera audaz y arriesgada, ha merecido dos veces el World Press Photo. Afincada en Madrid, ha realizado innumerables exposiciones individuales desde 1986 y mantiene una intensa actividad periodística.

  • The perfect man

    Cristina De Middel

    S'inspirant du film Les Temps Modernes de Charlie Chaplin, la photographe Cristina de Middel propose ici une réflexion sur la masculinité en Inde, explorant les relations entre l'homme, le travail et la machine. Elle raconte alors l'histoire du docteur Aswani, qui décide d'aller au cinéma pour une rétrospective Charlie Chaplin plutôt que de faire ses longues heures d'embouteillages pour se rendre au travail ; il perd son travail, et comme la célèbre réalisateur, ne sera pas non plus un "homme parfait", car il refuse de se plier aux impératifs du monde professionnel et de collaborer par l'effort à la grandeur de son pays.

  • En 1966, Joel Meyerowitz entreprenait un tour initiatique en Europe, dont les photographies furent exposées au MoMA sous le nom « My European Trip ». Cet ouvrage se concentre sur le volet espagnol de ce voyage et la centaine de photographies qui y furent prises, documentant de façon exceptionnelle l'Espagne des années 1960.

  • Première femme américaine correspondante de guerre, Margaret Bourke-White avait aussi quelque chose d'une star des médias avec son portrait en tenue de vol, sur le point de déclencher son appareil photo lors d'un bombardement aérien, une des pin-up préférée des forces américaines. En se concentrant sur le travail de M. Bourke-White des années 1930 et 40 en Tchécoslovaquie, Allemagne, Italie, Union soviétique et le Royaume-Uni, Moments in History présente 150 photographies classiques accompagnées de correspondances et de publications, M. Bourke- White voulait être les «yeux de l'époque», et ses photos témoignent (comme elle le disait) de son "désir insatiable d'être présente quand l'Histoire est en train de s'écrire." Margaret Bourke-White (1904-1971) est née Margaret White dans le Bronx, à New York, et a grandi dans le Middlesex dans le New Jersey. Selon son frère Roger, "Son intérêt pour la photographie a commencé comme un hobby, soutenu par l'enthousiasme de son père pour les appareils photographique". Bourke- White a attiré l'attention pour la première fois avec ses photographies de l'usine Otis Steel, qui l'amena à travailler à Life, où elle fit partie de l'équipe de photographes de 1936 à 1940. Elle est morte à Stamford, dans le Connecticut à l'âge de 67 ans en 1971.
    Enorme succès lors de la première de l'exposition à Berlin, cet ouvrage comble le manque bibliographique sur l'une des photographes américaines les plus importantes de tous les temps.

  • Female sexuality is the central theme in the photographs of the Catalan Laia Abril. With their warm feel of a family documentary, her images dislocate viewers, who find themselves suddenly trapped in the intimacy of others and required to take a stance on uncomfortable realities that remain veiled in society. Abril combines photography with other multimedia tools, such as video and graphic design, in a work in progress which La Fábrica attests to in its PHotoBolsillo collection.

  • Dans un essai photographique sur le genre, le sexe et la séduction publié dans le cadre de la nouvelle série 64P de La Fábrica, qui vise à explorer les possibilités créatives d'un format photo-essai condensé proche de la nouvelle, l'artiste brésilien Miguel Rio Branco (1946) se penche sur les relations entre les hommes et les femmes dans des images très chargées.

  • Jean Marie del Moral started his career in the 1970s, when he photographed the social movements that were taking place in France and the Carnation Revolution in Portugal for left-wing newspapers. After, he started capturing the studios of famous artists beginning with Joan Miró's in Palma (Spain) in 1978. From then on, he would follow the imagery of countless Spanish and international artists. His work has been published in prestigious international magazines. His first solo exhibitions took place in 1987 and 1988. He has also directed documentaries on Pablo Picasso and Miquel Barceló.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ce livre présente une sélection de portraits d'acteurs, d'écrivains, de peintres, de musiciens, de philosophes ou encore d'aristocrates photographiés par l'un des artistes les plus célébrés du XXe siècle, Cecil Beaton. À chaque époque, c'est sa propre image qu'il réinvente, de l'insouciance délurée des années 1920 et 1930 aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale et les flamboyantes années du Swinging London. On retrouve le Duc de Windsor, Maria Callas, Marlon Brando, Elizabeth Taylor, Grace Kelly, Winston Churchil, Christian Dior, Orson Welles, Pablo Picasso...

  • Thomas Ruff / series

    Thomas Ruff

    A l'occasion de la grande rétrospective que Alcalá 31 à Madrid a dédié à Thomas Ruff, La Fábrica publie un livre qui examine la production du photographe allemand, de la série basée sur le manga japonais à des photographies de Mars transformées de la NASA web.
    Avec des collègues et amis comme Andreas Gursky, Candida Höfer, Axel Hütte ou Thomas Struth, Ruff fait partie d'un groupe de photographes, toujours basée à Düsseldorf, qui ont révolutionné le monde de la photographie artistique contemporaine. Né en 1958, il a exposé à travers le monde et son travail fait partie des collections de musées internationaux prestigieux.
    Un examen des grands travaux de Thomas Ruff, de ses débuts à nos jours. Avec des lunettes pour faciliter la visualisation des superbes photos 3-D. Interview exclusive de l'auteur réalisée en juin 2013.

  • Imago Ergo Sum brings together the most important milestones in the career of conceptual artist Joan Fontcuberta (born 1955), through three approaches: the work itself; the book as an object; and the exhibition. Trained in advertising and raised in Franco's Spain, Fontcuberta has been creating postmodern works of photography since the mid-80s, co-opting all forms of media and public communication to breed distrust in the truth of the image. Edited and created under the supervision of Fontcuberta himself, this is a book of his books, as well as a compendium of the work and the semantic and visual games of this master of Spanish photography. The volume includes a text by one of the key figures of Catalan contemporary culture, Josep Ramoneda, and by the curator of the exhibition, Sema D`Acosta, as well as an interview with the photographer.

  • Praha, Paris, Barcelona

    Collectif

empty