Rinko Kawauchi

  • Halo

    Rinko Kawauchi

    « Le jour de la Fête des lanternes du nouvel an chinois est l'occasion dans un certain village de la province du Heibei, en Chine, d'un festival du nom de Da Shuhua. Cette fête - que la tradition fait remonter à plus de trois cents ans - trouve son origine dans l'ancienne coutume des forgerons locaux de célébrer la nouvelle année en lançant du métal en fusion sur les murs de la ville, à la place de feux d'artifice qu'ils étaient trop pauvres pour acheter. Idée lumineuse née d'une aspiration à la beauté que l'on retrouve même chez des êtres plongés dans l'indigence. Les éclaboussures de feu sur les murs forment une pluie de lumière, et les hommes qui projettent continuellement des débris de fer sous la pluie ardente qui se déverse sur eux ressemblent à des guerriers luttant contre une force invisible. » (Extrait du texte de Rinko Kawauchi.) Couverture toilée rehaussée d'éclats métaliques. Relié à la japonaise.

  • Illuminance

    Rinko Kawauchi

    Photographies Rinko Kawauchi Texte David Chandler Fiche technique 210 x 280 mm Relié à la japonaise 320 pages 142 photos couleur Prix : 40 € TTC ISBN : 978-2-915173-75-8 Illuminance, est un des livres les plus personnel de Rinko Kawauchi. Ces photos sont issues de quinze ans de travail et reflètent directement sa vie et son expérience pendant cette période. Comme toujours, les associations visuelles de l'artiste nous embarquent vers un voyage fascinant mais elliptique. [...] Ces images semblent nous pousser en avant, parfois avec une sensation de grande vitesse ; le montage fragment par fragment, courant chez Rinko Kawauchi, évoque un flux de conscience dans lequel les images n'acquièrent jamais le statut ni la fonction de documents. Les angles obliques et les changements permanents de perspective perpétuent l'état d'instabilité - d'impétuosité.
    Illuminance est également une longue méditation sur les qualités miraculeuses de la lumière et sur son pouvoir de révélation.
    Encadrées par des images d'éclipse - le monde retourné aux ténèbres -, les photographies de Rinko Kawauchi révèlent un époustouflant jaillissement d'éclat : clarté éblouissante du soleil au-dessus de l'océan ou collier de lanternes décorant le ciel nocturne, lueur orangée d'une cigarette ou somptueux spectacle cosmique. Les rencontres quotidiennes dans la rue, au centre commercial ou au parc se font étoiles, tempêtes et éclairs divins.

    Ensuite, au milieu de tous les effets kaléidoscopiques, la lune pâle surgit, une bougie se consume doucement, et la lumière décline pour plonger le monde dans l'ombre. Ici, comme dans le reste de son oeuvre, il est impossible de rendre pleinement compte de l'absolue beauté extatique de nombreuses photos de Rinko Kawauchi, et de la tension mélancolique qui ne fait que rendre cette beauté plus crédible et plus touchante.
    (Extraits du texte de David Chandler) Rinko Kawauchi Née en 1972 à Shiga au Japon, Rinko Kawauchi vit et travaille à Tokyo. Diplômée de l'université d'art et de design de Seian, elle a déjà publié 11 ouvrages dont un seul traduit en français :
    Cui Cui, aux éditions Actes Sud en 2005. Ses oeuvres sont présentes dans les grandes collections des musées d'art contemporain : Fondation Cartier pour l'art contemporain à Paris ; San Francisco Museum of Modern Art ; Museu de Arte Moderna de São Paulo au Brésil ; Huis Marseille à Amsterdam ; Tokyo Metropolitan Museum of Photography ; Toyota Municipal Museum of Art à Aichi et Vangi Sculpture Garden Museum à Shizuoka au Japon.

  • « J'aime les détails, les petites choses qui nous entourent. Le quotidien me fascine. Dans mon travail, je cherche à découvrir la richesse du monde », énonce Rinko Kawauchi. Pour la collection Des oiseaux, la photographe japonaise - figure de sa génération et qui a déjà publié aux Éditions Xavier Barral/Atelier EXB Halo et Illuminance - a porté son regard sur le printemps des hirondelles au Japon, saison des naissances. À l'abri des curieux, dans l'embrasure des fenêtres ou dans les sous-pentes des toits, ces minuscules oiseaux construisent des nids composés de terre, d'argile, d'eau et d'herbes sèches afin d'y protéger leurs couvées. Avec la poésie et le sens du détail qui la caractérisent, Rinko Kawauchi fait surgir la beauté éphémère d'instants suspendus : la fulgurance d'un vol, l'avidité d'une becquée, l'agilité des postures. Petites créatures fragiles faites de quelques grammes de plumes, les hirondelles, grâce à leurs ailes aiguës, se perchent partout avec aisance et grâce.

    Immergées dans la lumière de ciels opalescents, en équilibre sur des fils électriques, perdues parmi la densité des feuillages, les hirondelles s'envolent avec fulgurance toutes ailes déployées, filant tel l'éclair pour nourrir leurs oisillons : leur vie se dévoile sous nos yeux émerveillés. Les cadrages décentrés, les trajectoires de vol semblant filer hors champ, les vues en plongés et contre plongés, les effets de lumière surexposée, les associations visuelles, l'immersion dans la nature, l'infiniment petit, la perception des textures - plumes, brins d'herbe, becs lustrés... - donnent à voir le merveilleux du monde.

  • SEMEAR

    ,

    • Foil
    • 17 May 2015
  • HANABI

    ,

  • WHEN I WAS SEVEN

    ,

    • Hehe
    • 9 January 2020
empty