Jean-Michel Vives

  • Ce numéro pose de façon précise les enjeux de la voix pour la clinique. En effet, la voix en tant qu'objet et en tant que pulsion est indissociablement liée à la naissance même du sujet psychique. Il convient de ne pas réduire la voix à la dimension du sonore. Les enjeux théoriques, cliniques et culturels qui s'articulent à la voix comme objet de la pulsion invocante sont de toute première importance. Peu à peu, l'étrange désintérêt qui a régné autour de cette question semble devoir prendre fin.

  • Des enseignants-chercheurs français reconnus, mais également étrangers (Belgique, Brésil, Canada) traitent des médiations par l'art à partir du référentiel théorique lacanien.

    Jusqu'à présent, les médiations thérapeutiques par l'art ont été pensées dans le champ psychanalytique à partir de la question de la symbolisation dans une optique postfreudienne (cf. les travaux de l'université Lyon 2 de Anne Brun, René Roussillon, Bernard Chouvier, Edith Lecourt, etc.). Cet ouvrage collectif met au centre de la réflexion et de la pratique la question du non-symbolisable et de l'irreprésentable, ce que Lacan nomme « Réel ». à partir de ce concept central sont abordées différentes questions (médiation, dispositif, création, psychose), mais aussi différents types de médiation (musique, théâtre, marionnettes, écriture).

empty