Aman Iman

  • Tiksi

    Evgenia Arbugaeva

    Dans la série «Tiksi», du nom d'une petite ville de Sibérie dont est originaire la photographe, Evgenia Arbugaeva observe les particularités du grand nord à travers les yeux et les jeux d'une petite fille. Entre ballons météorologiques et aurores boréales, chaque image est empreinte d'une atmosphère irréelle qui évoque celle des contes de fées.
    « Il était une fois, dans un village, en Sibérie, sur les rives de l'océan Arctique, une petite fille endormie dans un lit douillet s'éveilla de son rêve. C'était le matin, mais il faisait encore nuit noire car ce village aux confins du Grand Nord ne verrait pas le soleil avant plusieurs mois encore. C'était ce que l'on appelle la nuit polaire. »

  • Vu mag

    Collectif

    Au moment où chacun peut réaliser une image et la transmettre immédiatement, au moment où nous sommes emportés dans un flux incessant d'images, la pertinence de regards singuliers qui cherchent à questionner et comprendre le monde sont plus que jamais essentielles. Par la rigueur de leur approche, parce qu'ils sont mus par une profonde nécessité, les photographes de l'Agence VU' s'inscrivent dans une longue tradition de la photographie ; celle de l'approche documentaire qui a fondé une des valeurs dont nous avons plus que jamais besoin, l'humanisme.
    VU', DE L'ILLUSTRATION À LA PHOTOGRAPHIE L'hebdomadaire illustré VU, créé par Lucien Vogel en 1928, s'arrête en 1940, après plus de 600 numéros qui feront sensation. Il mène la révolution médiatique des années vingt. VU installe alors une prépondérance de la photographie en tant que médium d'information : «le texte explique, la photo prouve» proclamait déjà la rédaction. C'est dans VU que l'image prime désormais sur le texte - ce qui conduira l'Agence à lui emprunter son titre en guise d'hommage lors de sa création en 1986.
    60 ANS PLUS TARD... DE L'HEBDOMADAIRE VU À VU MAG Comme un clin d'oeil à l'histoire conjuguée de la presse et de la photographie, 60 ans après, VU MAG ouvre une nouvelle page de l'engagement photographique de l'Agence VU'. VU MAG propose deux fois par an une réflexion créative autour d'un thème, avec la complicité d'artistes, d'institutions et d'événements culturels prestigieux.
    Pour ce numéro, VU MAG invite à voir la photographie à travers l'idée de la filiation. Les célèbres Unes du journal historique dialogueront avec le regard d'auteurs : Anders Petersen, Paolo Roversi, Michael Ackerman. La recherche de la démarche dans la photographie plasticienne sera interrogée, de même que la famille de photographes suédois issue de l'école de la liberté créée par Christer Strömholm...

  • Vu mag t.4 ; émergence

    Atiq Rahimi

    Pour son numéro 4, VU MAG a choisi pour thème : le monde arabe et perse. À travers des portfolios, cartes blanches, regards croisés et analyses de spécialistes, VU MAG "Émergence" explore les différentes facettes de ces univers.

  • Ed van der Elsken arrive à Paris en 1950, il y rencontre ses « âmes soeurs » dans un groupe de bohémiens de Saint-Germain-des-Prés. À la manière d'un journal intime, il photographia chacun de leur mouvement, en particulier ceux de la belle rousse Vali Myers.
    Son histoire photographique mêle fiction et réalité, instituant un nouveau genre de livre photo, le roman photo. La reconstruction du processus de fabrication de ce livre à partir de documents inédits - planches contacts, dummies, croquis, tirages couleur, plans de Paris annotés - révèle non seulement l'état d'esprit nihiliste de la jeunesse baignée dans un climat existentialiste d'aprèsguerre, mais aussi le caractère cinématographique de la mise en page.
    De tous ces documents ont été tirés une fiction se superposant au récit initial de Van der Elsken développé dans Love on the Left Bank. Ce récit visuel est accompagné d'un texte de Tamara Berghmans, conservatrice au FoMu d'Anvers et auteur d'un mémoire sur l'ouvrage.

empty