Points

  • La voix pleine de sourires et pleine de larmes
    Sincère comme ce père noir qui repart en pleurs d'un parloir
    J'ai eu la chance quelque part d'avoir été sauvé par l'art oratoire

    Ce volume se compose des textes de l'album L'Hiver peul mais aussi de nombreux poèmes inédits de Souleymane Diamanka. L'auteur jongle avec les mots, les fait « métisser ». Sa poésie prêche l'oralité, apparie avec finesse ses cultures peule et européenne, parce qu'il est fier d'être « habitant de nulle part et originaire de partout », dépositaire d'un chant intemporel, d'un appel à l'Amour, à la Tolérance et à la connaissance de l'Autre.

  • Ce volume se compose de plusieurs sections. D'une part le recueil Ferrements (publié au Seuil en 1960), d'autre part un ensemble de poèmes rassemblés et publiés en 1994 à l'occasion du volume relié des OEuvres poétiques (Seuil). Cette seconde partie comprend : Comme un malentendu de salut (poèmes parus en revues principalement), Tropiques (poèmes parus dans la revue du même nom fondée par Césaire et Senghor), et l'ensemble des poèmes qui furent écartés des éditions définitives de Soleil cou coupé et de Moi, laminaire. ).

  • la nuit je regarde ton cou

    et je veux le serrer

    comme tu voulais m'étrangler

    par terre dans la cuisine

    Tel un journal de la condition féminine contemporaine, les textes de Sofi Oksanen donnent à voir les violences conjugales dans tout ce qu'elles ont de plus cru, pour mieux les dénoncer. Adoptant un ton volontairement féroce et teinté d'humour noir, l'auteure fait la lumière sur les injustices quotidiennes que subissent les femmes. Elle renverse l'image récurrente de la femme victime, laissant place à l'idée de vengeance, le bras armé d'un couteau de cuisine.

    C'est un cri saisissant, habituellement étouffé, qui résonne ici haut et fort.

    Née en 1977 d'une mère estonienne et d'un père finlandais, Sofi Oksanen s'est rapidement imposée comme une auteure majeure de la scène littéraire internationale. Son troisième roman, Purge, a été couronné en France par le prix Fnac et le prix Femina étranger. Ses livres sont traduits dans plus de cinquante langues.

    Traduit du finnois par Sébastien Cagnoli

  • Ce recueil met en scène l'Andalousie et le monde gitan dans une tragédie musicale et poétique. Le poète y chante le drame de la condition humaine et les liens de l'amour fou avec la mort. Avec ce livre, écrit entre 1924 et 1927, l'un des plus populaires de l'auteur, Garcìa Lorca nous offre une superbe illustration des coplas andalouses (chants traditionnels accompagnés à la guitare) et de l´âme espagnole du XXe siècle.

  • Cadastre recouvre la période de création de 1945 à 1950. C'est à sa manière un retour sur soi, c'est-à-dire un relevé des terres qui émergent de l'océan d'un temps d'homme. Moi, laminaire... marque le retour d'Aimé Césaire à la poésie en 1982. Ses poèmes, proches du surréalisme, remplis d'audace, d'exaltation et de révolte, laissent transparaître son engagement pour la Liberté.

      Né en 1913 et mort en 2008 en Martinique, Aimé Césaire fut poète, dramaturge et homme politique. Anticolonialiste résolu, il a notamment élaboré, avec Léopold Sédar Senghor, la notion de « négritude ». Son ouvre littéraire est aujourd'hui mondialement reconnue et saluée.

  • et un matin le verbe perdit les échos de la création

    s'éparpillant dans des dédales de sable et de végétaux déchus

    et un matin la parole se confondit avec le fracas des ténèbres

    ce fut silence qui parla si fort

    Sont réunis ici, pour la première fois, un ensemble de textes poétiques de Louis-Philippe Dalembert, publiés entre 1989 et 2010. L'Histoire, la Révolution haïtienne, le vagabondage, l'enfance, la mort en dessinent la toile de fond. Lire Louis-Philippe Dalembert, c'est tendre l'oreille au bruit du monde et être en phase avec la Parole. Le poète nous en traduit l'essence dans un style tour à tour lyrique, alerte et concis.

  • quand la puce et la baleine bleue se rencontrent
    dans l'encyclopédie
    elles ont la même taille
    quand les couleurs disparaissent
    des étendards nationaux
    la terre se met à flotter

    Avec le lyrisme, l'humour et la finesse qui caractérisent son oeuvre, Sjón convoque ici la nature sauvage de l'Islande, la trivialité des corps, l'absurdité de la réalité, ou encore l'univers fantastique des rêves. Jouant avec virtuosité sur la forme et l'espace, il nous plonge dans une étrangeté poétique tout aussi belle qu'inquiétante.

    Traduit de l'islandais par Catherine Eyjólfsson et Séverine Daucourt

  • Ô vous qui empruntez le chemin de l'amour,
    Observez s'il existe un mal au mien pareil.
    Je vous prie de souffrir de m'écouter me plaindre.
    Ne suis-je pas de tous les tourments le relais ?
    Dante Alighieri (1265-1321) a moins de trente ans quand il écrit ce récit autobiographique, entrecoupé de sonnets, de chansons, de ballades et de commentaires. Il y raconte son amour pour Beatrice Portinari qui, dans La Divine Comédie, apparaît comme l'intermédiaire privilégiée entre le voyageur céleste et Dieu. Si La Vita Nuova a revêtu une telle importance dans l'histoire de la littérature, ce n'est pas seulement parce qu'il contient des poèmes d'amour rivalisant avec ceux de Pétrarque, mais parce que ce texte, de passion, puis de deuil, ne cesse de poser la question de la vérité, de la transparence, de l'allégorie. Comme dans la plupart des éditions italiennes, sont adjointes les autres poésies circonstancielles et retrouvées de Dante, du moins celles qui passent pour authentiques. La traduction inédite ici proposée est en alexandrins, hexasyllabes et le plus souvent, sur le modèle des Amours de Ronsard et des quelques vers écrits par Dante directement en français, en décasyllabes.
    Traduit de l'italien et préfacé par René de Ceccatty

  • Ce volume réunit plus de cent cinquante poèmes de L'une des plus grandes poétesses du XIXe siècle. Hantée par le néant, Emily Dickinson n'a eu de cesse de questionner La nature, la folie, la foi, l'amour et la mort. Sa poésie, habitée de fulgurances mystiques, joue autant de la gravité que de l'ironie, de l'émerveillement que de la dérision, mêlant sentiments intimes et thèmes universels avec une audace stylistique et rythmique d'une modernité saisissante.

  • Les cantos pisans

    Ezra Pound

    Les Cantos, ce sont comme leur nom l'indique des chants, car ce livre relève au moins autant de la musique que de la poésie, tant la recherche de l'harmonie y est exigeante et tangible. On y ressent à chaque page la langue en action comme un courant symphonique incessant, une polyphonie universelle orchestrée par la seule voix d'Ezra Pound. oeuvre totale qu'il forgea tout au long de sa vie, les Cantos sont le plus important poème épique du XXe siècle, un flot bouillonnant de références historiques et d'échappées magnifiques qui nous donne un accès direct au flux mental des images et des obsessions de Pound.Nous publions ici, en bilingue, les Cantos pisans traduits par Denis Roche, pièce majeure de l'oeuvre de Pound.

  • « Devant le ciel de ma vie je me tiens Ignorant, m'étonnant. » Poèmes épars regroupe des poèmes de Rainer Maria Rilke, choisis et traduits par un autre grand poète et un immense traducteur, Philippe Jaccottet. Dans ses poèmes, Rilke évoque l'imperceptible et l'insaisissable, l'amour, la mort et les Dieux. Il nous apprend comment être résolument humain, à l'écoute de l'invisible, dans le souci de la vibration la plus secrète de notre nature. Né à Prague en 1875, Rainer Maria Rilke est l'un des plus grands poètes et écrivains de langue allemande du XXe siècle. Il est notamment l'auteur des Élégies de Duino et des Cahiers de Malte Laurids Brigge, disponibles en Points. Atteint d'une leucémie, il meurt en 1926.
    />

  • Ce volume, présenté dans une traduction de Pierre Leyris qui fait référence, se compose de plusieurs groupes de poèmes suivis de notes (certaines établies par T.S. Eliot lui-même).
    Premiers poèmes, Mercredi creux, Mercredi des cendres, Poèmes d'Ariel, Quatre quatuors, éclairent une oeuvre poétique qui a dominé la première moitié du XXe siècle.
    La Terre vaine, le chef-d'oeuvre de T.S. Eliot, désormais considéré comme un classique de la poésie anglo-saxonne, complète ce recueil.


  • Homme inclassable, Pier Paolo Pasolini a choisi la poésie comme voix première. Réunissant des poèmes inédits en français, cette anthologie se veut le reflet vibrant de son inspiration de jeunesse, toujours ample et touchée par la grâce. Sensualité des paysages frioulans et engagement politique s'entrelacent, chant de l'intime et poésie de l'engagement s'enchevêtrent. Habité par la révolte et par le sens du sacré, il lutte contre l'hypocrisie et donne à ses visions toute leur dimension mystique.
    Né à Bologne en 1922, Pier Paolo Pasolini s'est illustré dans tous les registres : cinéma, poésie, roman, théâtre, essais critiques et théoriques. Anticonformiste notoire, homme engagé, il meurt assassiné en 1975. Il est aujourd'hui reconnu comme l'un des plus grands artistes italiens du XXe siècle.
    Poèmes choisis, présentés et traduits par René de Ceccatty
    Édition bilingue

  • Réunissant des poèmes inédits en français tirés de ses plus grands recueils (tels que Poésie en forme de rose) et des poèmes issus de manuscrits retrouvés, le deuxième volume de cette anthologie de référence forme le reflet objectif de l'oeuvre poétique de Pasolini. Un ouvrage-somme pour mieux comprendre cet artiste protéiforme qui luttait contre l'hypocrisie, les bien-pensants, la société consumériste, l'académisme. et contre lui-même.

  • La poésie de Paul Celan se caractérise par son étroit rapport à l'Histoire. Partie de neige, recueil de 70 poèmes écrits deux ans avant la mort du poète, entre décembre 1967 et octobre 1968, est imprégné des révoltes étudiantes de cette période, des mouvements sociaux et du Printemps de Prague. Au plus près de son époque et de lui-même, Paul Celan y réinvente sa diction. Il dira lui-même à propos de cet ensemble : " [Ce volume] est sans doute ce que j'ai écrit de plus fort et de plus audacieux. "

  • Grand poète parnassien reconnu et célébré, José-Maria de Heredia n'a publié qu'un recueil : Les Trophées. À travers ces poèmes, il retrace l'histoire mondiale de l'Antiquité à la Renaissance (la Grèce et la Sicile, Rome et les barbares, le Moyen Âge et la Renaissance, l'Orient et les Tropiques). La finesse et la précision de sa langue servent ici les divers portraits des civilisations et des grandes conquêtes qui ont marqué le monde. Le présent recueil rassemble la totalité de sa poésie.
    José-Maria de Heredia est né à Cuba en 1842. Venu en France, il intègre l'École des Chartes et voit ses poèmes diffusés dans des revues littéraires. Les Trophées ont paru en 1893. Il a été élu à l'Académie française en 1894.

  • Grille de parole est le livre des Voix, de la Main, de l'oeil ouvert. Sa « Matière de Bretagne » répond à notre temps, celui des dévastations et de la bombe atomique, évoquées dans l'époustouflante Strette finale. D'un lyrisme sans aura, ce livre fait naître un langage minéral de la douleur, de ce qui est mort dans les étoiles et les pierres, langage qui structure par la suite l'oeuvre de Paul Celan.

  • Le présent volume réunit les deux derniers recueils parus du vivant de William Carlos Williams. Sa poésie, d'un lyrisme parfois austère dans le reste de son oeuvre, trouve avec Asphodèle une forme d'accomplissement lumineux. Dans le second recueil, à partir de l'observation de peintures de Bruegel, le poète instaure un dialogue entre l'homme et l'univers par le biais d'un travail descriptif et d'une adresse régulière au lecteur. Une poésie qui dit le semblable et non l'identique, selon la formule propre à Williams : « Imiter, ne pas copier la nature ».

  • Ce volume comprend l'oeuvre poétique intégrale de Léopold Sédar Senghor : successivement Chants d'ombre, Hosties noires, Ethiopiques, Nocturnes, Lettres d'hivernage, Elégies majeures, Poèmes perdus (inédits au moment de la publication de la première édition poche), ainsi que les Dialogues sur la poésie francophone et un ensemble de poèmes de jeunesse.

    Homme politique de premier plan (il fut le premier président de la République du Ségénal), poète majeur et fervent défenseur de la culture africaine, Léopold Sédar Senghor contribua avec Aimé Césaire au mouvement de la «négritude». À la croisée des civilisations de l'Afrique et de l'Occident, il a défendu dans sa vie comme dans ses écrits les valeurs du métissage et de l'universel.

  • A la croisée du récit et de la poésie, le monologue de Robinson nous entraîne dans son univers déjanté. Engagé comme maître d'hôtel dans un manoir, il se persuade rapidement que les idioties débitées par ses patrons ne sont qu'une couverture. Comment des gens importants pourraient-ils « penser » de telles crétineries ? Tout est forcément codé. Il suffit d'ailleurs de découper les imbécilités en tranches et de les présenter en majesté sur une page blanche, comme les strophes d'un poème, pour qu'il en émane aussitôt quelque chose de supérieur. Robinson est décidé à accomplir son service sur le terrain de la Bêtise avec la vigilance d'un espion !

  • Au plus près des bouleversements qui affectent son existence et son époque, paul celan signe avec la rose de personne son livre souvent considéré comme le plus important.
    Sa dimension politique est affirmée dès la dédicace liminaire en souvenir du poète juif russe ossip mandelstam, victime du stalinisme. dans ces poèmes qui tiennent à la fois de la ballade, de la satire, de la romance, de l'ode et de l'élégie, celan fait entendre sa voix à la mémoire des voix assassinées à auschwitz.

empty