La Tempete

  • Peur de la liberté

    Carlo Levi

    Sur la plage de La Baule en 1939, alors que les divisions blindées allemandes gèrent les plaines polonaises et se préparent à envahir la France, Carlo Levi, âgé de 37 ans, tente de fixer son regard sur la crise de la culture européenne et de s'interroger sur les raisons qui ont motivé une civilisation entière à un résultat si catastrophique. Levi soumet à une critique implacable la religion (qui transforme le sacré en sacrifice), l'État (idole sociale de laquelle la politique occidentale ne peut se libérer), la guerre, le sang, la masse, l'amour et l'art. Carlo Levi est un écrivain, médecin, peintre et journaliste italien, auteur du célèbre roman autobiographique Le Christ s'est arrêté à Eboli (Gallimard).

  • Vers un nouveau manifeste montre Theodor Adorno et Max Horkheimer dans un échange d'idées inédit, animé et fluide. Ce livre est un compte rendu de leurs discussions au printemps 1956, enregistrées en vue de la production d'une version contemporaine du Manifeste du Parti communiste de Marx et Engels.

    Une jam-session philosophique au cours de laquelle les deux penseurs improvisent librement, souvent de manière sauvage, sur des thèmes centraux de leur travail - théorie et pratique, travail et loisirs, domination et liberté - dans un registre politique unique.

    Un exemple passionnant de philosophie en action et une carte convaincante d'un passage possible vers un nouveau monde.

    Ajouter au panier
    En stock
  • En 1925, Walter Benjamin, Asja Lacis et Alfred Sohn-Rethel séjournent ensemble dans la région de Naples. Ce voyage est l'occasion d'une fréquentation intense de la ville qui donne lieu à l'écriture des textes ici rassemblés. Benjamin et Lacis remarquent, dans la vie et l'architecture des Napolitains, la porosité entre espace privé et public. Sohn-Rethel quant à lui s'appuie sur les rapports comiques et ludiques que le peuple napolitain noue avec la technique pour élaborer une philosophie du cassé.

    À Naples, "c'est seulement quand les choses sont cassées qu'elles commencent à fonctionner". Ces textes partagent une passion commune : faire de la ville un lieu d'exercice de la pensée.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Manuel de survie

    Giorgio Cesarano

    Dès les années 1970, Cesarano observe que le monde comme les subjectivités sont désormais devenus fictifs. Les termes du conflit sont redistribués. Non plus "socialisme ou barbarie", mais "communisme ou destruction de l'espèce humaine." Loin d'invoquer les formes historiques de la révolution, il propose d'un même mouvement une analyse profonde des développements du capital et une critique radicale des subjectivités contemporaines.

    À la survie organisée il oppose "l'insurrection érotique", c'est-à-dire une prise d'arme contre la mort quotidienne, un minutieux sabotage de la "personne sociale" et, enfin, la réalisation de la communauté humaine.

empty