NOUVEAUTÉS  

  • Philippe Durand est le lauréat du deuxième concours de photographie de la grotte Chauvet. Le livre Chauvet, L'aventure Intérieure est le résultat de ses visites privilégiées au sein de la grotte originale ayant donné lieu à autant de sessions photographiques. Il s'est volontairement éloigné des représentations objectives pour révéler une grotte plus intime, plus subjective. Pour cela, il a employé la technique des expositions multiples à laquelle il associe des filtres de couleurs.

  • Pierre Bismuth, tout le monde est un artiste mais seul l'artiste le sait Nouv.

  • C'est le Baudelaire amateur et critique d'art qui est présenté dans cet essai. Rythmé par des illustrations d'époque et par la plume pointue et érudite de Stéphane Guégan, cet ouvrage se déroule de manière chronologique. Ici, la modernité de Baudelaire est mise en évidence g il reproche au xixe siècle de mettre en avant beaucoup d'images et d'artistes dont il refusait les tendances lourdes. Il apprécie au contraire les « peintres de la vie moderne ». Ce dernier est convaincu que le Beau possède une positivité sensible, une utilité spirituelle, plus haute que ne l'entendaient ses contemporains. Son célèbre Spleen vienne se heurter à la beauté de l'art et en renverse son pessimisme.

  • Cherry blossom

    Bruce Gilden

    Le photographe cite sans hésitation l'exposition de photographie japonaise du MoMA de 1974, intitulée « New Japanese Photography », comme l'une de ses plus importantes sources d'inspirations. De Tokyo à Osaka, il découvre les métropoles nippones avec sa manière si particulière de photographier. Chaque image est une rencontre, très proche, puissante, qui cache une histoire. L'oeuvre de Gilden est faite ainsi, il s'approche, parle, raconte, photographie et créé le tableau d'une scène de rue unique. À la recherche de personnalités aussi forte que la sienne, Gilden va retranscrire sa vision du Japon grâce aux détails qui l'entourent : le costume d'un homme, le chapeau d'un autre, ou encore la posture d'une femme.
    Tous ces éléments, qui donnent la force aux images, forment un ensemble saisissant, à la marge, comme lui. Dans Cherry Blossom, le photographe américain raconte à l'écrit dans un texte introductif, ce qui est rare, l'histoire de ces voyages et les liens qu'il entretient avec le Japon. Les récits qui vivent en parallèle à ces images, que ce soit une anecdote ou un dialogue avec les personnages, rendent la vision du photographe américain encore plus contemporaine que jamais.

  • Archive

    Bertien Van Manen

  • H. K. destin Schicksale Nouv.

    HK Destins Schicksale est un essai polyphonique, bilingue françaisallemand, un montage de mémoire en images, qui propose une lecture à la fois historique et artistique d'un destin européen paradigmatique.
    Le destin de Heinrich König traverse les événements majeurs du siècle dernier : les deux guerres mondiales, la montée du fascisme en Allemagne, la résistance en France et la déportation politique.
    Le récit est organisé en quatre mouvements. Les deux premiers concernent la vie de HK, les deux autres en explorent le contexte historique et la mémoire qui en a été construite. Les images du livre sont, d'une part, issues de photographies anciennes des lieux et des personnes ainsi que de documents d'archives originaux, d'autre part, de photographies contemporaines réalisées par les auteurs.
    Les significations et résonances subjectives

  • Futurs antérieurs est LA monographie de l'artiste Jacqueline Salmon.
    Elle reprend près de quarante années de création photographique que l'artiste a revisité. Elle recompose, double pages après double page, son propre parcours comme une réinterprétation quasi musicale. Elle livre au lecteur les travaux qu'elle a jugés les plus importants dans la construction de son oeuvre pouvant se répondre d'une période à une autre. Des textes de l'artiste, chacun dédié à un projet spécifique, un peu comme un journal de voyage jours après jours, émailleront l'ouvrage, donnant des clés pour entrer dans les différentes séries et mettant en évidence ce qui ne se voit jamais : le soutènement autobiographique de l'ensemble de son oeuvre.
    Nous retrouvons à travers une certaine chronologie des extraits de séries photographiques importantes ou de recherches inédites, accompagnées d'extraits de texte d'auteurs qui, à l'époque, avaient écrits à leur sujet ou encore d'archives relatives à des expositions ou des publications. C'est une foisonnante plongée dans l'univers d'une artiste, au plus près d'une pensée créative en train de se construire qu'offre Futurs antérieurs.
    Une sélection des textes les plus importants écrits à son propos sont repris au fil de l'ouvrage. Ils sont, entre autre, signés par Jean-Christophe Bailly, Dominique Baqué, Christine Bergé, Bruno Duborgel, Bernard Lamarche-Vadel, Michel Poivert, Jean Louis Schefer...
    Georges Didi-Huberman part de cet ambitieux corpus d'images et de textes composé par l'artiste pour écrire un essai sur cette oeuvre marquante.

  • Chizu

    Kikuji Kawada

    Kawada's The Map / Chizu is the most famous and sought after book in the history of Japanese photography. Designed with the noted graphic designer Kohei Sugiura, Chizu has seen numerous editions since its original publication in August 1965. In November 2001, New York Public Library acquired the rarest version of the book, Kikuji Kawada's unique, handmade maquette. The maquette presents a notably different physicality than that of the published edition-many of the pictures are the same but with variant croppings, tonalities, orientations, and a markedly dissimilar configuration with a pair of jacketed volumes-each nearly twice as large in format as the published version-separated by a black-and-white divider. With its pages made of thin, silvery darkroom prints, folded in half and pasted back-to-back, there are no folios to unfurl, only a progression of intense, full-bleed images. This MACK version is an exquisite facsimile of the two-volume maquette, and includes an accompanying bilingual booklet featuring new scholarship by Joshua Chuang and Miyuki Hinton, together with an extended interview with the artist, detailing the evolution of one of the greatest photobooks ever made.

  • REACHING FOR DAWN Nouv.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le rire comme critique Des caricatures de Honoré Daumier, aux readymades de Duchamp, les jeux de mots des Dadas, les vidéos de Dalí, jusqu'aux oeuvres de John Baldessari et Marcel Broodthaers, l'humour, a été un outil puissant dans l'art pour émettre sa propre critique.
    Ce catalogue va explorer l'humour de l'art à travers ses différentes déclinations : les jouets et jeux, les canulars, la dérision, les bouffons...
    Un essai humoristique par le commissaire d'exposition Nicolas Liucci-Goutnikov introduit le sujet. Une anthologie des textes philosophiques et historiques remet en contexte l'humour comme outil de critique, de Pascal, Montaigne, à Baudelaire et Nietzche...
    Finalement, des citations humoristiques des artistes et écrivains Dada et surréalistes ponctuent l'ouvrage.

  • Pour sa première exposition après réouverture, le musée Carnavalet s'associe avec la Fondation Henri Cartier-Bresson pour mettre en lumière l'importance de Paris dans la vie et l'oeuvre d'Henri Cartier-Bresson, l'un des plus grands photographes français du 20e siècle.

  • Le temps passe et nous emporte, mais il est aussi le sel de toute vie. Il y a la « flèche du temps » et la linéarité du temps comptable, mais il y a aussi quantité de chemins par lesquels le temps, au lieu de nous échapper, nous revient, et comme un bien malléable et une manne dont on peut disposer. Prendre en considération le temps, le « voir venir » et l'accueillir au lieu de l'enfourcher, ce n'est pas seulement s'opposer à sa consommation effrénée, c'est surtout inventer d'autres manières de le vivre, et de vivre tout court. Le projet à l'origine de ce livre n'est pas de donner des recettes d'emploi du temps mais de réfléchir à la possibilité d'un ralentissement généralisé, en phase avec les exigences de notre époque. Cet ouvrage collectif très original, cohérent et réjouissant, regroupe onze intellectuels connus, sous la direction de Jean-Christophe Bailly.

  • Cet ouvrage s'adresse aux enfants et aux adolescents qui désirent apprendre ou approfondir leur pratique et leur connaissance de la photographie. Débutant ou aguerri, le lecteur curieux découvre à travers 23 séquences et autant de thématiques ou techniques (la lumière, le mouvement, le portrait, la surimpression, les collages....) de multiples façons d'aborder le monde qui l'entoure, d'entrer en relation avec l'autre via l'objectif de son appareil photo.
    Conçu par la photographe Susan Meiselas qui distille idées et conseils au fil des pages, cet ouvrage est aussi le fruit de nombreuses contributions. Chacune des 23 propositions photographiques rassemble les images produites par des élèves du monde entier ainsi que les oeuvres de photographes reconnus, parmi lesquels Sally Mann, Alec Soth, Saul Leiter, Alex Webb, Henri Cartier-Bresson...
    200 photographies en couleurs et noir et blanc accompagnées de consignes simples guident l'enfant vers une pratique ouverte de l'art photographique. C'est aussi un voyage inspirant à travers différentes cultures, une invitation poétique à regarder le monde, l'autre, et soi de façon différente.
    Eyes Open s'inscrit dans la lignée de Looking To See, un livre publié par Susan Meiselas en 1975 (The Polaroid Fundation), aujourd'hui épuisé, pour lequel elle avait déjà travaillé avec des enseignants et élèves du monde entier.

  • « Ce qu'on commence à comprendre, c'est qu'ici tout communique. Les découpages, les romans, les vidéos, les photographies : ce sont toujours des portraits, et ces portraits, qu'ils soient ou non parlants, sont toujours des histoires contenues, du langage ramassé sur lui-même. Et derrière ces portraits, il y a une main qui décortique, ôte la graisse comme on dit, le surplus, l'inessentiel, qui rassemble, taille, coupe au bon moment, fait entendre tout ce qui est passé sous silence à la surface de quelques mots et, à la surface du silence, tout ce qui parle encore ».
    Bertrand Schefer.

    V. M. Tout cela nous ramène au palais des glaces, ce labyrinthe aussi attirant qu'angoissant.

    L. M. Palais des glaces, oui, où les miroitements des fictions minuscules, des récits possibles sont comme des éclats de mica qui projettent des lumières - d'étoiles mortes ? trop lointaines ? Où est-ce que, les relayant, ces éclats réactivent les récits et les remettent au présent, sans se soucier de ce qui est vrai ou faux, luxe ou toc dans ce palais où la transparence des glaces ne s'oppose pas à l'opacité des signes ?

    V. M. Dans le palais des glaces, à cause de l'effet boule disco, on ne sait plus très bien s'il s'agit de reflets, ou de reflets de reflets. J'aime cette idée du toc juxtaposé à de la « vraie » poussière d'étoiles, sans qu'on puisse faire la différence. La beauté des êtres est dans cet alliage entre minerai véritable et pâle imitation.

    Entretien avec Laurent Mauvignier.

  • Au début des années 1970, à la demande de ses amis et collectionneurs John et Dominique Menil, Henri Cartier-Bresson passe en revue les milliers de tirages de ses archives à la recherche des oeuvres les plus importantes et les plus significatives de sa carrière. 385 photographies ainsi choisies sont imprimées dans son laboratoire de confiance, à Paris, entre 1972 et 1973.Pour mettre en valeur ce « Master Set »,la photographe Annie Leibovitz, le réalisateur Wim Wenders, l'écrivain Javier Cercas, la directrice du Département des estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France, Sylvie Aubenas, et le collectionneur François Pinault ont choisi chacun une cinquantaine d'images issues de cet ensemble unique, qui jusqu'à présent n'avait jamais été publié dans son intégralité. À travers cette sélection, chacun partage sa vision personnelle de l'oeuvre de l'un des plus grands photographes du XXe siècle.
    Le Grand Jeu est divisé en deux parties : la première présente la sélection de chaque commissaire, accompagnée d'un texte rédigé pour l'occasion ; la seconde, l'ensemble du Master Set tel qu'il a été conçu par Cartier-Bresson.

  • Comme un almanach sur l'univers de la série Whatever You Say, Say Nothing de Gilles Peress, également publié par Steidl prochainement, Annals of the North est un volume imposant de 900 pages qui rassemble les documents, archives, témoignages, essais et histoires autour du conflit en Irlande du Nord.

  • Helen Levitt (1913-2009) a saisi la vitalité de l'aire de jeux informelle que constitue la rue. Elle témoigne de la coexistence, parfois heureuse parfois conflictuelle, des minorités ethniques, dans le Brooklyn de son enfance, ou dans le Lower East Side et les quartiers Nord de Manhattan - Harlem, Spanish Harlem - d'où proviennent la plupart des images prises à partir de 1936.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Depuis près de trente ans, Wolfgang Tillmans crée de nouveaux mondes picturaux au sein de la photographie abstraite avec les oeuvres qu'il regroupe sous le titre de Silver. Ces photographies sondent et repoussent incontestablement les frontières des processus photographiques et leur représentation. Rassemblées pour la première fois dans un somptueux livre d'artiste, Wolfgang Tillmans décrit ces photographies comme "tachées, impures, brillantes, instables, épuisées, fugitives, maculées, chatoyantes, comme des couleurs stables". En plus de leurs reproductions, Wolfgang Tillmans choisit des vues d'expositions où les Silver ont été présentées : comme éléments d'installations au K21 de Düsseldorf en 2013 ou formant une installation à part entière à la Tate Britain en 2003, à la Biennale de Venise en 2009 et plus récemment, en 2020, au WIELS à Bruxelles.

  • Détenue par la Public Library à New York, la Picture Collection constitue une banque d'images unique au monde et précurseuse d'internet, faite de plus d'un million de photographies, gravures, affiches, cartes postales, illustrations de livres, magazines et journaux, classées par sujet. Depuis sa création en 1915, elle a été fréquentée et utilisée comme ressource par les plus grands écrivains, cinéastes et artistes, notamment par Diego Rivera pour ses grandes fresques murales ou par Andy Warhol qui utilisait ses images de publicités. C'est désormais l'artiste Taryn Simon, familière du travail sur les archives, qui fait de cette banque de données une matière artistique pour un projet iconographique de grande ampleur en proposant un parcours dans ce corpus d'images qui révèle aussi la signification de nos systèmes de classement. Produit conjointement avec l'artiste, ce livre luxueux contient 57 images collées à la main dans le livre, de nombreuses pages dépliantes, et plusieurs papiers différents.

empty