LES PHOTOGRAPHES DE LA COLLECTION THOMAS WALTHER

  • La collection Thomas Walther du Museum of Modern Art (New York) est un fonds photographique réunissant près de 350 photographies. Elle s'avère unique non seulement au regard de la qualité exceptionnelle des tirages, exclusivement d'époque, mais aussi parce qu'elle reflète un moment clé de l'histoire de la discipline, à travers une centaine de figures emblématiques de l'avant-garde européenne des années 1920 et 1930 comme Berenice Abbott, Manuel Alvarez Bravo, Claude Cahun, André Kertész, Germaine Krull, Alfred Stieglitz, Paul Strand ou Edward Weston, pour ne citer que les plus connues.

  • L'« album » de l'exposition au Jeu de Paume : l'exceptionnelle collection de Thomas Walther, constituant aujourd'hui le coeur de la collection de photographie moderne du MoMA, offre un panorama des inventions visuelles des avant-gardes photographiques de la modernité, de Weston à Rodchenko, du Bauhaus au Surréalisme, du photomontage au photogramme.
    En 2001 puis en 2017, le Museum of Modern Art de New York (MoMA) faisait l'acquisition de la collection de photographies modernes de Thomas Walther. Ce dernier, collectionneur allemand un temps installé à New York, avait rassemblé depuis la fin des années 1970 un ensemble exceptionnel relatif aux avant-gardes photographiques européennes et nord-américaines de la première moitié du XXe siècle. Ce corpus renferme, outre quantité d'images célèbres de la période, un grand nombre de clichés moins connus, réalisés par plus d'une centaine de photographes : il constitue aujourd'hui l'un des pans essentiels des collections modernes du MoMA.
    À travers les oeuvres d'une centaine de photographes, de Berenice Abbott à Karl Blossfeldt, de Claude Cahun à El Lissitzky, d'Edward Weston à André Kertész, entre chefs-d'oeuvre et images moins connues, la collection retrace l'histoire de l'invention de la modernité en photographie. Mêlant les genres et les approches (architecture et vues urbaines, portraits et nus, reportages, photomontages et experimentations...), l'exposition documentée dans cet « album » explore les réseaux artistiques de l'Entre-deux-guerres, du Bauhaus au Paris surréaliste, en passant par Moscou et New York. Par sa radicale invention visuelle, l'ensemble rend enfin parfaitement compte de l'esprit d'utopie de ceux qui voulaient changer les images pour changer le monde et fait pleinement comprendre les propos du photographe et théoricien Lazlo Moholy-Nagy qui, il y a maintenant un siècle, affirmait que « l'analphabète du futur ne sera pas l'illettré mais l'ignorant en matière de photographie ».

    Ajouter au panier
    En stock
  • The extraordinary fecundity of the photographic medium between the first and second world wars can be persuasively attributed to the dynamic circulation of people, of ideas, of images, and of objects that was a hallmark of that era in Europe and the United States. Voluntary and involuntary migration, a profusion of publications distributed and read on both sides of the Atlantic, and landmark exhibitions that brought artistic achievements into dialogue with one another all contributed to a period of innovation that was a creative peak both in the history of photography and in the field of arts and letters. Few, if any, collections of photography capture the imaginative spirit of this moment as convincingly as the Thomas Walther Collection at The Museum of Modern Art.

    This volume represents an important chapter in the rich and complex lives of these works, providing ample evidence of the brilliance of the photographers practicing on both sides of the Atlantic in the interwar period.

  • Ce catalogue accompagne une exposition du MoMA (12/2014-04/2015). Conçue en étroite collaboration avec la collection Thomas Walther, l'exposition présente plus de 300 photographies qui ont marqué la première moitié du vingtième siècle parmi lesquels on retrouve Berenice Abbott, Karl Blossfeldt, Manuel Alvarez Bravo, Florence Henri ou encore André Kertész.

  • La fondation Aperture poursuit la réimpression de sa petite collection de monographies « Masters of Photography » avec Berenice Abbott.

  • Ce catalogue publié à l?occasion de l?exposition itinérante consacrée à Berenice Abbot pendant toute l?année 2019 présente le travail de la légendaire photographe américaine divisé en trois catégories : ses auto-portraits et portraits de personnalités révolutionnaires de l?époque (James Joyce, Djuna Barnes, Janet Flanner et Jean Cocteau entre autres), ses célèbres photographies de New-York et les photographies scientifiques qu?elle commença à réaliser à partir de la fin des années 1940.

  • Dans les années 1890, l'artiste, sculpteur et enseignant berlinois Karl Blossfeldt a commencé à photographier des plantes, des graines et d'autres éléments naturels dans le but d'enseigner à ses élèves les motifs et les dessins trouvés dans leurs formes. Publié en 1928, sa première collection de photographies Urformen der Kunst (plus tard traduite en anglais sous le titre Art Forms in Nature) est devenue un best-seller international et reste l'un des livres photo les plus importants du XXe siècle. Karl Blossfeldt: Variations est la première monographie à examiner la réception de l'oeuvre de Blossfeldt sur ces vingt dernières années. S'appuyant sur des matériaux inédits, il analyse la réplication des photographies dans le matériel pédagogique, les livres de modèles et les livres d'art, ainsi que dans les pages de la presse illustrée, offrant ainsi une perspective contemporaine sur le travail du célèbre photographe allemand.

  • Herbert Bayer (1900-1985) was one of the most influential graphic designers of the twentieth century, with a prolific career spanning more than six decades and two continents. As a student and teacher at the Bauhaus, he used geometry, photomontage, functional analysis, and simplified typography to forge a new approach to graphic design. This book explores the evolution of Bayer's design process, from his student works featuring hand lettering to mechanically printed typography and hyperreal photo illustrations. The poetic and striking works are drawn from the Merrill C. Berman Collection and the collection of Cooper Hewitt, Smithsonian Design Museum, among others. Many have never been published before or appear in color for the first time here.

  • Première monographie consacrée uniquement au travail en couleur du photographe mexicain proposant une séléction de clichés dont certains inédits.

  • Initié très tôt aux arts plastiques par son père et son grand-père, Álvarez Bravo interrompt ses études à l'âge de treize ans, époque où il reçoit en cadeau son premier appareil photographique. Il exerce différents métiers, en ne cessant d'approfondir sa technique photographique avec du matériel rudimentaire et en s'initiant aux courants et tendances artistiques de son temps. Dès 1927, il ouvre une modeste galerie dans son appartement de México où il expose notamment Frida Kahlo et Diego Rivera. Il est très vite remarqué par la critique internationale et se lie d'amitié avec de nombreux photographes dont Edward Weston, Paul Strand, Henri Cartier-Bresson. Car Manuel Álvarez Bravo incarne, à plus d'un titre, une forme exceptionnelle de cosmopolitisme artistique : son oeuvre, bien que tout à fait personnelle, se nourrit parallèlement des grands courants et mouvements artistiques européens dont il suit attentivement les réflexions et avancées. Sa célèbre photographie La bonne renommée endormie fut d'ailleurs initialement choisie par André Breton pour illustrer la couverture de la revue surréaliste Minotaure. Partisan de la modernité, il passe d'une recherche à l'autre quand il lui semble avoir épuisé les voies d'une exploration.
    Formaliste, moderniste, réaliste, documentaire, sa photographie évolue en permanence, tandis que se construit une forme unique de poétique visuelle qui signe la puissance indémodable de son oeuvre.
    À bien des égards, une grande part de cette oeuvre se lit comme l'exact miroir d'un pays et, plus encore, d'une civilisation. Du Mexique, il a tout exploré, tout montré, tout interprété sans jamais céder au pittoresque : des sites mythiques de la civilisation maya aux fresques muralistes, en passant par les drames de la révolution zapatiste (cf. L'ouvrier assassiné), il a passionnément interrogé l'essence, la texture, la subtile alchimie d'un pays et d'une nation dont il dresse le portrait philosophique définitif. Manuel Álvarez Bravo incarne sans doute à lui seul la complexité envoûtante d'un Mexique qui n'a cessé de fasciner intellectuels et artistes depuis de nombreuses décennies.
    À son propos, le grand écrivain Carlos Fuentes a écrit : «Le génie d'Álvarez Bravo consiste précisément à donner un instant de repos à l'écoulement du monde, pour que ce soit nous, les spectateurs, qui lui restituions son mouvement.»

    Ajouter au panier
    En stock
  • Aenne biermann

    Franz Roh

    • Hirmer
    • 27 June 2019

    Facsimile de la monographie légendaire consacrée à Aenne Biermann, conçue dans les années 1930 par Franz Roh, son mécène, et imprimée par Jan Tschichold. Aenne Biermann est aujourd'hui considérée comme l'une des photographes d'avant-garde les plus importantes du XXe siècle. Avec des artistes du Bauhaus telles que Lucia Moholy et Florence Henri, elle a participé à une grande partie des expositions novatrices de la fin des années 1920 et du début des années 1930.

  • Préface de Gisèle Freund « Aujourd'hui, l'histoire de la photographie ne pourra plus se passer de son nom. Son oeuvre fait partie du petit groupe des grands artistes des années trente qui ont su donner à la photographie l'aura d'une création artistique. » G. F.

    « Comme les enfants sont trop souvent jugés sur le modèle des adultes, les femmes sont trop souvent évaluées sur le modèle des hommes. L'intention de mon livre est de mettre en lumière, aussi clairement que possible, dans son esprit, ses activités, ses relations avec le monde entier, l'être humain peut être représenté et symbolisé par la femme. » I. B.

  • Karl Blossfeldt (1865-1932), grand pionnier de la photographie de plantes, n'était ni un photographe ni un botaniste. Professeur au musée des Arts décoratifs à Berlin, il portait au monde des plantes un intérêt d'ordre artistique et didactique : passionné par la structure des végétaux - « qui constitue leur plus haute forme artistique née de leur fonction » -, il a voulu la rendre visible, notamment à des %ns comparatives, par le moyen de la photographie.
    Blossfeldt s'est lui-même fabriqué un appareil à plaque avec lequel il a photographié les plantes - qu'il avait généralement collectées et disséquées en personne - avec un grossissement de deux à huit fois, à partir de 1898, essentiellement pour un usage pédagogique. Au total, cet ensemble comptera près de 6000 photographies.
    À la %n des années 1920 et au début des années 1930, il publie deux livres, Les Formes originelles de l'art (1928) et Le Jardin merveilleux de la nature (1932), qui auront une profonde in+uence sur les artistes de son époque, enthousiasmant les surréalistes comme les tenants de la Nouvelle Objectivité. Ces ouvrages ont assuré la célébrité de leur auteur et sont restés dans l'histoire de l'art et de la photographie comme des classiques du genre.
    Les Essentielles rassemblent les plus beaux « portraits de plantes » - à la fois rigoureusement objectifs et pleinement poétiques - de Karl Blossfeldt.

  • Claude Cahun et ses doubles

    Collectif

    • Memo
    • 1 July 2015

    Du 3 juillet à l'automne 2015, l'important fonds d'oeuvres et documents autour de Claude Cahun appartenant à la ville de Nantes, conservé par la Bibliothèque municipale et le Musée des Beaux-arts, sera visible à la Médiathèque Jacques Demy : plus de 80 photographies, des oeuvres graphiques, des documents témoignant de son enfance nantaise, de ses relations avec les cercles surréalistes, de sa vie à Jersey (1937-1954).
    D'importantes acquisitions réalisées en 2010 et 2013 seront présentées au public pour la première fois. Ce catalogue est coédité par la Bibliothèque municipale de Nantes, le musée des beaux-Arts de Nantes et les éditions MeMo.

  • Rarement une monographie de photographe a été aussi attendue que celle que Clément Chéroux consacre à Henri Cartier-Bresson.

    Dix ans après sa disparition, c'est à une relecture de son oeuvre que nous sommes invités grâce à l'ouverture des archives de la Fondation Cartier Bresson et quelques mois avant la grande rétrospective que le Centre Pompidou consacrera à " HCB " à partir du 9 février 2014.

    Car il n'y a pas un Cartier-Bresson mais des Cartier-Bresson. En près de 80 années de travail photographique, il voyage à travers le monde, découvre des cultures, côtoie différents groupes humains, participe à quelques-uns des plus grands mouvements de pensée.

    Du surréalisme à mai 68 en passant par la Seconde guerre mondiale, la décolonisation, la Chine de Mao et les Trente Glorieuses, ses images constituent un extraordinaire témoignage sur le XXème siècle.

    Avec son génie de la composition, son intelligence des situations et son aptitude à les saisir au bon moment, Cartier-Bresson est devenu l'une des légendes de l'art photographique.

    Le catalogue propose une sélection de 500 photographies, dont plusieurs inédites, accompagnées d'un texte de Clément Chéroux et de nombreuses illustrations pour éclairer le travail de l'artiste.

  • henri cartier-bresson : il a donné ses lettres de noblesse au reportage photographique.
    jamais avant lui un sujet, qu'il relève de l'histoire ou de la vie quotidienne, n'avait été traité avec tant d'intelligence dans l'analyse, d'acuité dans la vision, d'équilibre dans la composition. cette constante harmonie entre la forme et le fond mais aussi la remarquable économie des moyens employés placent d'évidence henri cartier-bresson parmi les grands classiques de la photographie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Très présent sur la scène internationale de la photographie de 1900 à 1917, alvin langdon coburn (1882-1966) est de ceux qui conduisent du pictorialisme parfois doucereux au modernisme le plus radical (vortographs de 1917).
    Ce bostonien d'origine, fervent amateur de culture européenne, côtoie alfred stieglitz et edward steichen, adhère à photo sécession et publie ses images dans camera work. "faites quelque chose d'atrocement mauvais si vous voulez, mais ayez un regard neuf", écrit en 1916 cet activiste de la photographie qui se passionnera pour l'avant-gardisme, assurant un lien étroit entre l'europe et les etats-unis, qu'il quitte définitivement en 1912 pour s'installer en grande-bretagne.
    Son intérêt pour la signification symboliste de l'image, son goût pour une large diffusion, qu'il met en oeuvre par la publication de portfolios, font de lui un artiste singulier, adepte d'une sorte de religion de la photographie, oeuvre de l'esprit, susceptible d'introduire à une vision mystique du monde.

  • Présentée au MoMA, cette exposition retrace la trajectoire de Grete Stern et Horacio Coppola. Formés à la photographie au Bauhaus de Berlin puis contraints d'émigrer en 1936 en Argentine, ils s'imposèrent rapidement comme les fondateurs d'une modernité visuelle révolutionnaire. Travaillant pour la presse et la publicité ils produisirent un abondant corpus d'images : la photographie de Coppola étant intimement liée à la ville de Buenos Aires, et celle de Stern très marquée par sa formation aux arts graphiques avec de nombreux photomontages en plus de portraits et de natures-mortes (17/05 -

  • Conçue thématiquement, cette monographie met en évidence la fascination du photographe pour certains sujets typiquement américains comme les baraques des bords de routes, les devantures de magasins ou les visages des anonymes. Cette approche de l'oeuvre d'Evans permet de mieux comprendre ce qui en constitue le noyau dur : la recherche passionnée des caractéristiques fondamentales de la culture vernaculaire américaine.

    Réunissant les meilleurs tirages des plus grandes collections publiques et privées, l'ouvrage accorde également une large place aux objets (cartes postales, enseignes, ephemera graphiques, etc...) collectés par Walker Evans pendant toute sa vie. À travers plus de 400 reproductions et des essais de spécialistes internationaux, il offre une approche renouvelée de cette oeuvre majeure de l'histoire de la photographie.
    />

empty