L'oeil de l'histoire t.3 ; Atlas ou le gai savoir inquiet

À propos

À quiconque s´interroge sur le rôle des images dans notre connaissance de l´histoire, l´atlas Mnémosyne apparaît comme une oeuvre-phare, un véritable moment de rupture épistémologique. Composé - mais constamment démonté, remonté - par Aby Warburg entre 1924 et 1929, il ouvre un nouveau chapitre dans ce qu´on pourrait nommer, à la manière de Michel Foucault, une archéologie du savoir visuel. C´est une enquête « archéologique », en effet, qu´il aura fallu mener pour comprendre la richesse inépuisable de cet atlas d´images qui nous fait voyager de Babylone au XXe siècle, de l´Orient à l´Occident, des astra les plus lointains (constellations d´idées) aux monstra les plus proches (pulsions viscérales), des beautés de l´art aux horreurs de l´histoire. Ce livre raconte, par un montage de « gros plans » plutôt que par un récit continu, les métamorphoses d´Atlas - ce titan condamné par les dieux de l´Olympe à ployer indéfiniment sous le poids du monde - en atlas, cette forme visuelle et synoptique de connaissance dont nous comprenons mieux, aujourd´hui, depuis Gerhard Richter ou Jean-Luc Godard, l´irremplaçable fécondité. On a donc tenté de restituer la pensée visuelle propre à Mnémosyne : entre sa première planche, consacrée à l´antique divination dans les viscères, et sa dernière, hantée par la montée du fascisme et de l´antisémitisme dans l´Europe de 1929. Entre les deux, nous aurons croisé les Disparates selon Goya et les « affinités électives » selon Goethe, le « gai savoir » selon Nietzsche et l´inquiétude chantée dans les Lieder de Schubert, l´image selon Walter Benjamin et les images d´August Sander, la « crise des sciences européennes » selon Husserl et le « regard embrassant » selon Wittgenstein. Sans compter les paradoxes de l´érudition et de l´imagination chers à Jorge Luis Borges. OEuvre considérable de voir et de savoir, le projet de Mnémosyne trouve également sa source dans une réponse d´Aby Warburg aux destructions de la Grande Guerre. Non content de recueillir les Disparates du monde visible, il s´apparente donc à un recueil de Désastres où nous trouvons, aujourd´hui encore, matière à repenser - à remonter, poétiquement et politiquement - la folie de notre histoire.

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9782707324009

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    384 Pages

  • Poids

    4 116 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

  • Support principal

    ebook (ePub)

Georges Didi-Huberman

Georges Didi-Huberman est historien de l'art et philosophe ; il enseigne à l'Ecole des hautes études en sciences sociales. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont, aux éditions de Minuit, Survivance des lucioles et Ecorces.

empty