Fermeture de la librairie jusqu'au 31/08/2020

Exceptionellement en raison de travaux, le site de vente en ligne de la librairie est fermé.

Retrouvez-nous dès le 1er Septembre !

Due to exceptional conditions, our online bookshop is currently closed. We will re-open on the 1st of September !

Sélection d'essais sur l'art et la photographie

Rétrospective Jean-Daniel Pollet  à la cinémathèque française du 12 au 30 août 2020  


Lumières sur ... Datazone, de Philippe Chancel

Au premier regard, la couverture pourrait montrer une accueillante prairie… qui révèle quelques secondes plus tard toute sa cruauté.
En introduction, des photos de la nécropole de Méroé la nuit.
Le temps, l’histoire… l’image…
Ce qui intéresse Philippe Chancel, c’est archiver le présent.
Artiste-photographe dans la lignée des plus grands noms de la photographie documentaire,
Philippe Chancel a capturé, pendant une quinzaine d’années, le réel de notre monde aussi terrifiant qu’il puisse l’être.
Le résultat c’est Datazone, un vaste projet photographique : Le delta du Niger, le Kazakhstan, la Corée du Nord, la France, le Japon, quatorze lieux au total qui font l’actualité de façon récurrente ou sont, au contraire, ignorés des radars médiatiques.
Dans chacune de ces étapes, le photographe adopte une distance critique qui lui permet de rendre compte d’un certain état du monde, à l’heure, pour reprendre le mot de Louis Marin, des « utopies dégénérées ».
Toujours avec cette écriture photographique d’une grande douceur, où chaque centimètre d’image est pleinement réfléchi.
En postface, c’est la Chine contemporaine qui est représentée, dans le brouillard… une nuit blanche ?
Chaque reportage, ou « prélèvement du réel » comme le formule Philippe Chancel est contextualisé par une brève chronique de l’auteur.
Une « Lettre d’Asile » imaginée par Michel Poivert vient enrichir les étapes du périple qui articule Datazone.
Des textes épistolaires, librement inspirés des Lettres Persanes, décrivent la grandeur esthétique du monde en péril et célèbrent une beauté malade.

Pascal Priest, Responsable librairie, Jeu de Paume, Paris
 

empty